Bulletin des Négociations de la Terre

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Un service d'information sur les négociations en matière d'environnement et de développement

 

Version Anglaise
Version Anglaise
Version Espagnole
Version Japonaise


Publié par L'Institut International du Développement Durable (IIDD)

 

Vol. 12 No. 341
Lundi 12 novembre 2007

VINGT-SEPTIEME SESSION DU GROUPE D'EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L'EVOLUTION CLIMATIQUE:

12-17 NOVEMBRE 2007

La 27e session du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution climatique (GIEC) commencera aujourd'hui au Museo de las Ciencias, à Valence, Espagne, en vue de parachever les délibérations sur le Quatrième rapport d'évaluation (RE4). Au cours de la session, les délégués y procèderont à l'examen du Rapport de synthèse du RE4 (RS), en vue d'approuver le Résumé à l'intention des décideurs et d'adopter le Rapport plus long du RS. Les participants y procéderont, aussi, à la discussion de l'avenir du GIEC, des programme et budget du GIEC pour 2008-2010, de la composition du Bureau du GIEC et du Bureau de l'équipe spéciale. Ils y entendront également des rapports d'activité concernant l'équipe spéciale du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre, les travaux futurs sur les Scenarios, le document technique sur les changements climatiques et l'eau, le Groupe de travail sur les données et scénarios d'appui concernant l'impact et l'évaluation des changements climatiques (TGICA) et le travail de terrain.

BREF HISTORIQUE DU GIEC ET DU RE4

Le GIEC a été établi en 1988 par l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE). L'objectif du GIEC est de procéder à l'évaluation des données scientifiques, techniques et socioéconomiques pertinentes à la compréhension des risques associés aux changements climatiques induits par l'homme. Le GIEC n'entreprend pas de nouvelles recherches et n'assure pas le suivi des données relatives au climat. Dans ses évaluations, il se base sur la littérature scientifique et technique publiée et revue par les pairs.

Le Secrétariat du GIEC est domicilié à Genève, en Suisse, et son personnel est fourni à la fois par l'OMM et le PNUE. Le GIEC comprend trois Groupes de travail: Le Groupe de travail I (GTI) traite des aspects scientifiques du système climatique et des changements climatiques; Le Groupe de travail II (GTII) traite de la vulnérabilité des systèmes socioéconomiques et naturels aux changements climatiques, des conséquences négatives et positives des changements climatiques et des options offertes en matière d'adaptation à ces changements; et, le Groupe de Travail III (GTIII) traite des options offertes en matière de limitation des rejets de gaz à effet de serre et d'atténuation des changements climatiques.

Le GIEC dispose également d'une équipe spéciale sur les inventaires nationaux de gaz à effet de serre. L'équipe spéciale supervise le Programme des inventaires nationaux de gaz à effet de serre du GIEC, qui vise à élaborer et à affiner une méthodologie approuvée à l'échelon international et un logiciel pour le calcul et le compte rendu des rejets et des suppressions nationaux de gaz à effet de serre, et à encourager l'utilisation de cette méthodologie par les pays participant au GIEC et par les signataires de l'UNFCCC. Le Bureau du GIEC, qui compte 30 membres élus par le Groupe d'experts, aide le président du GIEC dans la planifica­tion, la coordination et le suivi des progrès accomplis dans les travaux du GIEC.

Depuis sa mise en place, le GIEC a élaboré une série d'évalua­tions exhaustives, de rapports spéciaux et de documents tech­niques, assujettis à un examen exhaustif de la part d'experts et de gouvernements et qui fournissent des informations scientifiques concernant les changements climatiques, à la communauté interna­tionale, y compris aux décideurs politiques et au grand public. Cette information a joué un rôle important dans les négociations menées dans le contexte de la Convention-cadre sur les change­ments climatiques (CCCC) et dans l'encadrement des politiques nationales et régionales.

Le GIEC a achevé ses premières évaluations exhaustives des changements climatiques dans le Premier Rapport d'Evaluation (PRE), en 1990, et dans le Second Rapport d'Evaluation (SRE), en 1995. Le Troisième Rapport d'Evaluation du GIEC (TRE) a été achevé en 2001. Il traite des dimensions scientifiques, techniques et socioéconomiques des changements climatiques pertinentes aux politiques. Il se concentre sur les résultats obtenus depuis 1995 et accorde une attention aux échelles à la fois régionale et mondiale. Le TRE est composé d'une évaluation exhaustive émanant des chacun des trois Groupes de travail du GIEC, de résumés à l'inten­tion des décideurs, de résumés techniques et d'un Rapport de synthèse. Le Rapport de Synthèse du TRE est rédigé dans un style non technique ciblant les décideurs politiques. Il traite de neuf questions politiques identifiées par le GIEC sur la base des soumis­sions présentées par les gouvernements. Le quatrième Rapport d'Evaluation du GIEC (RE4) est attendu en 2007.

Les rapports spéciaux élaborés par le GIEC ont englobé le Repport spécial sur la sauvegarde de la couche d'ozone sur le système climatique mondial, accepté à la GIEC-23 (8 avril 2005, Addis Ababa, Ethiopie) et le Rapport spécial sur le piégeage et la fixation du dioxyde de carbone, accepté à la GIEC-24 (26-28 septembre 2005, Montréal, Canada). Les lignes directrices du GIEC concernant les inventaires nationaux de gaz à effet de serre ont été émises, pour la première fois, en 1994, et un ensemble révisé a été complété en 1996. En 2000 et 2003, le Groupe d'experts a approuvé des rapports supplémentaires sur les lignes directrices encadrant les bonnes pratiques et, en 2006, le GIEC a approuvé l'édition 2006 des Lignes directrices du GIEC.

RE4: Le GIEC a décidé de poursuivre l'élaboration de rapports d'évaluation, à la GIEC-18 (24-29 septembre 2001, Londres, Royaume-Uni). Les réunions qui ont suivi ont discuté du calen­drier et autres détails du prochain rapport, les participants s'accor­dant sur fin 2007, comme date de parachèvement du RE4. L'esquisse globale des contributions des groupes de travail au RE4 a été acceptée à la GIEC-21 (19-21 février 2003, Paris, France). Cette même année, la portée et l'esquisse du RE4 ont été élaborées au cours de deux réunions consacrées à la détermination de la portée et à la définition du champ de l'étude d'impact (avril, Marrakech, Maroc, et septembre, Potsdam, Allemagne) et les équipes auteurs ont été formées.

Le RE4 est structuré en trois volumes, un pour chacun des groupes de travail. Chaque contribution des groupes de travail comprend le rapport d'évaluation fondamental, un résume tech­nique, un document de synthèse et le résumé à l'intention des déci­deurs, qui passent tous par un processus d'examen. Le processus d'examen se produit généralement en trois étapes: un premier examen par des experts, un second examen par des experts et les gouvernements et, un troisième examen par les gouvernements. Outre les contributions des trois groupes de travail, le résumé à l'intention des décideurs du Rapport de synthèse du RE4 est, comme les résumés des groupes de travail à l'intention des déci­deurs, approuvé, article par article par le GIEC. Plus de 2500 relect�eurs experts, 800 auteurs, 450 auteurs principaux et 130 gouvernements ont pris part � l'�laboration du RE4.

La dixi�me session du GTI s'est r�unie du 29 janvier au 1er f�vrier 2007 � Paris, France. La huiti�me session du GTII, du 2 au 6 avril, � Bruxelles, Belgique. La neuvi�me session du GTIII s'est tenue du 30 avril au 3 mai, � Bangkok, Tha�lande. L'ensemble des trois groupes de travail ont accept� leurs contributions respectives au RE4, y compris les r�sum�s � l'intention des d�cideurs, les r�sum�s techniques et les rapports fondamentaux. A sa 26e session, tenue le 4 mai 2007, � Bangkok, Tha�lande, le GIEC a accept� les mesures prises par les trois groupes de travail.

RAPPORT DE SYNTHESE DU RE4: Apr�s le d�marrage du processus de d�termination de la port�e du rapport de synth�se du RE4, par le Bureau du GIEC, � sa 31e session en avril 2004, la GIEC-22 (9-11 novembre 2004, New Delhi, Inde) a d�cid� de l'esquisse des sujets � aborder dans le rapport de synth�se. A sa 35e session, le Bureau du GIEC a convenu de la composition de l'Equipe de r�daction centrale et des R�dacteurs relecteurs du rapport de synth�se, et la liste a �t� pr�sent�e au Groupe d'experts � la GIEC-25 (26-28 avril 2006, Port Louis, Maurice).

Le rapport de synth�se repr�sente le produit int�gr� final du RE4, couvrant les relations entre les causes des changements climatiques, ses effets et les formes de r�activit� et autres aspects pertinents du point de vue des politiques, fond�s sur les avanc�es scientifiques accomplies depuis la publication du TRE, en 2001. Une composante majeure du rapport de synth�se du RE4 est l'�val�uation des effets anthropiques des changements climatiques et des r�ponses possibles � apporter dans le cadre du d�veloppement. L'�quipe de r�daction centrale du rapport de synth�se est compos�e d'auteurs principaux issus de l'ensemble des groupes de travail. Le rapport de synth�se a �t� r�examin� par experts, gouvernements et organisations, entre mai et octobre 2007. 

Le rapport de synth�se est articul� autour de six th�mes. Le th�me 1 pr�sente les changements observ�s dans le climat et leurs effets sur les syst�mes humain et naturel. Le th�me 2 r�sume les causes des changements observ�s. Le th�me 3 examine les change�ments climatiques et leurs effets � court et long termes, sous diff�rents sc�narios. Le th�me 4 couvre les options offertes et les mesures de r�activit� en mati�re d'adaptation et d'att�nuation, et les interconnexions avec le d�veloppement durable, aux niveaux mondial et r�gional. Le th�me 5 traite de la perspective � long terme et, en particulier, des aspects scientifiques et socio�conomiques relatifs � l'adaptation et � l'att�nuation, conform�ment aux objectifs et aux dispositions de la CCCC et dans le cadre du d�veloppement durable. Enfin, le th�me 6 met en exergue les conclusions solides et les principales incertitudes.

Le r�sum� � l'intention des d�cideurs du rapport de synth�se souligne les aspects les plus pertinents du rapport plus long du Rapport de synth�se.

LES FAITS MARQUANTS DE LA PERIODE INTERSESSIONS

EVENEMENTS DU GIEC: Depuis la GIEC-26, plusieurs r�unions portant sur d'autres activit�s du GIEC ont �t� tenues. Du 6 au 8 ao�t 2007, Les Principaux auteurs du document technique sur les changements climatiques et l'eau se sont r�unis � Victoria, Canada. L'objectif de la r�union �tait pour les auteurs d'int�grer les r�visions apport�es au Document technique en r�ponse � 1600 observations faites par les experts relecteurs et 700 observations faites par les gouvernements. Un nouveau projet de texte du Docu�ment technique a �t� soumis � l'unit� d'appui technique du GTII, le 9 novembre 2007, et sera ouvert au r�examen final des gouverne�ments, du 26 novembre au 24 d�cembre 2007.

Du 19 au 21 septembre 2007, la R�union d'experts sur les nouveaux sc�narios s'est tenue � Noordwijkerhout, Pays-Bas, comme d�cid� par la GIEC-25 et la GIEC-26. L'objectif de la r�union �tait de d�terminer les besoins et les plans d'�laboration de nouveaux sc�narios d'�missions, de changements climatiques, des effets, de vuln�rabilit�, d'adaptation et d'att�nuation. Les conclu�sions englobent: un ensemble propos� de "voies de concentration repr�sentatives" (sc�narios de r�f�rence) � utiliser dans les premi�res proc�dures mod�les du syst�me de la Terre; les plans de coordination, d'organisation et de communication des mesures prises pour l'�laboration de nouveaux sc�narios int�gr�s; un plan pour l'accroissement de l'implication d'experts issus des pays en d�veloppement et des �conomies en transition; et le rapport de la r�union.

ORGANES SUBSIDIAIRES DE LA CCCC: Les vingt-sixi�me sessions des Organes subsidiaires de la CCCC (OS-26) se sont d�roul�es du 7 au 18 mai 2007, � Bonn, Allemagne, en parall�le avec la troisi�me session du Groupe de travail sp�cial sur de nouveaux engagements pour les parties vis�es � l'Annexe I dans le cadre du Protocole de Kyoto (GTS-3), ainsi qu'avec le troisi�me s�minaire organis� dans le cadre du Dialogue sur l'action de coop�rative � long terme pour faire face aux changements clima�tiques � travers l'am�lioration de la mise en �uvre de la Convention (Dialogue de la Convention). La r�union a abord� plusieurs ques�tions techniques avant la 13e Conf�rence des parties � la CCCC (CdP 13) et la troisi�me r�union des parties au Protocole de Kyoto (CdP/RdP 3), qui aura lieu � Bali, Indon�sie, du 3 au 14 d�cembre 2007.

POURPARLERS DE VIENNE SUR LES CHANGE�MENTS CLIMATIQUES: La quatri�me session du GTS et le quatri�me s�minaire sur le Dialogue de la Convention se sont d�roul�s du 27 au 31 ao�t 2007, � Vienne, Autriche. La GTS-4 s'est concentr�e sur l'analyse des potentialit�s en mati�re d'att�nuation et la d�termination de l'�ventail des r�ductions d'�mission pour les parties vis�es � l'Annexe I. Les d�l�gu�s ont adopt� des conclusions faisant r�f�rence, entre autres, � quelques-unes des principales conclusions du GTIII du GIEC, y compris le fait que les �missions mondiales de gaz � effet de serre doivent plafonner au cours des prochaines 10-15 ann�es et �tre r�duites bien en de�� de la moiti� des niveaux de l'an 2000, d'ici la moiti� du 21e si�cles, en vue de stabiliser leurs concentrations dans l'atmosph�re aux niveaux les moins �lev�s d�termin�s � ce jour, par le GIEC, dans ses sc�narios. Les conclusions du GTS reconnaissent aussi que pour parvenir au niveau de stabilisation le moins �lev�, les parties vis�es � l'Annexe I, en tant que groupe, devront r�duire leurs �missions d'une gamme de 25 � 40% au dessous des niveaux de 1990, d'ici 2020. Au s�mi�naire sur le Dialogue de la convention, les participants ont entam� un d�bat sur les prochaines mesures � prendre apr�s que les r�sul�tats du Dialogue soient rapport�s � la CdP 13.

REUNIONS DE HAUT-NIVEAU SUR LES CHANGE�MENTS CLIMATIQUES: Le 24 septembre 2007, une session sp�ciale de l'Assembl�e G�n�rale de l'ONU s'est tenue au si�ge des Nations Unies, sous l'intitul� "l'avenir entre nos mains: Traitement des difficult�s pos�es au leadership dans la lutte contre les change�ments climatiques." Ont pris part � la r�union 80 chefs d'Etats ou de gouvernements et des repr�sentants de 150 pays. Les participants y ont mis en relief, entre autres: r�duire de moiti� les �missions d'ici 2050, limiter la hausse des temp�ratures � 2�C, et effectuer de profondes r�ductions d'�missions dans les pays industrialis�s.

PRIX NOBEL DE LA PAIX: Le 12 octobre 2007, le GIEC s'est vu discern� le Prix Nobel de la paix, conjointement avec l'ex-vice-pr�sident des Etats Unies, Al Gore. Le Comit� norv�gien Nobel leur a remis ce prix "pour leurs efforts en mati�re d'�labora�tion et de diffusion de davantage de connaissances sur les change�ments climatiques dues aux activit�s humaines, et pour jeter les fondations des mesures n�cessaires � prendre pour contrer ces changements." Le prix sera pr�sent� aux laur�ats � Oslo, Norv�ge, le 10 d�cembre 2007.

Ce num�ro du Bulletin des N�gociations de la Terre � <enb@iisd.org>, a �t� r�dig� par Radoslav Dimitrov, Ph.D., Mar�a Guti�rrez, Ph.D., Kati Kulovesi, Miquel Mu�oz, Ph.D. et Lisa Schipper, Ph.D. Edition num�rique: Vanessa Goad. Version fran�aise: Mongi Gadhoum. Edition en chef: Pamela S. Chasek, Ph.D. <pam@iisd.org>. Directeur du Service Information de l'IIDD: Langston James Goree VI <kimo@iisd.org>. Les principaux bailleurs de fonds du Bulletin sont: Le Royaume-Uni (� travers le d�partement du d�veloppement international (DFID), le gouvernement des Etats-Unis d'Am�rique (� travers le Bureau des oc�ans et des affaires environnementales et scientifiques internationales du d�partement d'Etat am�ricain), le gouvernement du Canada (� travers l'ACDI), le minist�re danois des affaires �trang�res, le gouvernement allemand (� travers les minist�res de l'environnement (BMU et de la coop�ration pour le d�veloppement (BMZ)), le minist�re n�erlandais des affaires �trang�res et la commission europ�enne (DG-ENV) et le minist�re italien de l'environnement, de l'am�nagement du territoire et de la protection de la mer. Un soutien g�n�ral est accord� au Bulletin, au titre de l'exercice 2007, par: l'Office f�d�ral suisse de l'environnement (FOEN), les minist�re norv�giens des affaires �trang�res et de l'environnement, le gouvernement australien, le minist�re f�d�ral autrichien de l'agriculture, des for�ts, de l'environnement et de la gestion des eaux, les minist�re su�dois de l'environnement, le minist�re n�o-z�landais des affaires �trang�res, SWAN International, le minist�re nippon de l'environnement (� travers l'IGES) et le minist�re nippon de l'�conomie, du commerce et de l'industrie (� travers GISPRI). La version fran�aise du Earth Negotiations Bulletin est financ�e par le minist�re fran�ais des affaires �trang�res et l'IEPF/OIF, et la version espagnole, par le minist�re espagnole de l'environnement. Les opinions exprim�es dans le Bulletin appartiennent � leurs auteurs et ne refl�tent pas n�cessairement les vues de l'IIDD et des bailleurs de fonds. Des extraits du Bulletin peuvent �tre utilis�s uniquement dans des publications non commerciales moyennant une citation appropri�e. Pour tous renseignement, y compris les demandes de couverture d'�v�nements par nos services, contacter le Directeur du Service d'Information de l'IIDD par courriel �: <kimo@iisd.org> ou par t�l�phone au: +1-646-536-7556 ou par voie postale au: 300 East 56th St. Apt 11A, New York, NY 10022, USA. L'�quipe du ENB � la GIEC 27 est joignable par courriel � <lisa@iisd.org>.