BNT:11:25 [Page suivante] . [Page pr�c�dente] . [Table des mati�res]

II. OBJECTIFS ET PRINCIPES

Cette section d�crit les objectifs et les principes qui serviront � guider le cours d'Habitat II. Elle d�finit les �tablissements humains �quitables comme �tant des �tablissements dans lesquels tout le monde, sans discrimination aucune, doit avoir acc�s au logement, � l'infrastructure, aux services de sant�, � une alimentation ad�quate et � l'eau, � l'�ducation et aux espaces r�cr�atifs. On y dresse aussi la liste des diff�rents types de discrimination, tels que la race, la couleur ou le sexe. Le principe de l'�radication de la pauvret� englobe l'objectif visant � satisfaire les besoins de base de tous, en particulier, ceux des groupes vuln�rables et d�favoris�s et de permettre � toutes les femmes et � tous les hommes d'atteindre la s�curit� de leurs moyens de subsistance. La section stipule, par ailleurs, que la famille constitue la cellule de base de la soci�t� et que toutes les personnes ont des droits fondamentaux et doivent assumer leurs responsabilit�s quant au respect des droits d'autrui. Les d�l�gu�s discut�rent d'une proposition avanc�e par le G-77/Chine se r�f�rant � la n�cessit� d'une croissance �conomique soutenue et d'un d�veloppement �quitable, mais certains pays d�velopp�s y firent objection. Dans les sections portant sur l'�radication de la pauvret�, les d�l�gu�s eurent � d�battre d'une r�f�rence aux besoins particuliers des femmes. Certaines d�l�gations d�clar�rent que la Conf�rence devait se focaliser sur les questions d'habitat et non pas simplement servir de miroir � l'Agenda de P�kin. D'autres insist�rent sur le fait que les sujets ne pouvaient �tre compartiment�s. En r�f�rence � la solidarit�, l'UE proposa un libell� portant sur la non-discrimination et sur "le foyer et les familles sous toutes leurs formes". Plusieurs pays en voie de d�veloppement object�rent que "foyer" �tait ind�fini.

Parmi les propositions rest�es crochet�es dans cette section, les pratiques qui affectent n�fastement les �tablissements et auxquelles les gouvernements doivent renoncer; le droit au logement ad�quat et le droit ad�quat au logement "r�alis� progressivement"; la croissance �conomique soutenue; les diverses formes de la famille; et, la n�cessit� d'accro�tre le flux des ressources financi�res vers les pays en d�veloppement. Les d�l�gu�s devaient enfin placer entre crochets une proposition du G-77/Chine concernant la coop�ration bilat�rale et multilat�rale.

[Haut de la page]