BNT:11:25 [Page suivante] . [Page pr�c�dente] . [Table des mati�res]

RESUME DU PREPCOM III DE LA SECONDE CONFERENCE ONUSIENNE SUR LES ETABLISSEMENTS HUMAINS (HABITAT II): 5-16 FEVRIER 1996.

<$TSpInterLn=1440;EfWeight=4>La troisi�me session du Comit� Pr�paratoire (PrepCom III) de la Seconde Conf�rence Onusienne sur les Etablissements Humains s'est r�unie au Si�ge de l'ONU, � New York, du 5 au 16 F�vrier 1996 pour poursuivre les pr�paratifs d'Habitat II qui se d�roulera du 3 au 14 Juin 1996 � Istanbul en Turquie. Parmi les points organisationnels examin�s, l'accr�ditation des ONG et des collectivit�s locales et la question des ressources financi�res. Les n�gociations sur les projets de D�claration des Principes et Engagements et du Plan d'Action Mondial (P.A.M.) furent aussi entam�es au PrepCom III. La session fut marqu�e par des contraintes de temps et de finance. L'absence de services de traduction entrava la tenue de s�ances nocturnes et de fin de semaine. Par ailleurs, les d�l�gu�s pass�rent un temps consid�rable � d�battre de sujets propres au processus d'Habitat II, tels que celui de la participation des ONG aux s�ances officieuses. Le d�bat de fond devait aussi porter sur la question de savoir s'il fallait introduire le " droit au logement " et sur le r�le du CNUEH dans le suivi. Le reste des d�bats se focalisa sur des sujets discut�s dans de pr�c�dentes conf�rences onusiennes, telles que "le d�veloppement durable," et les notions se rapportant � "l'�galit�","l'�quit�" et au "r�le des femmes".

<$TSpInterLn=1440;EfWeight=4>Le volume et la disparit� des nouvelles propositions devaient donner lieu, par ailleurs, � de longues discussions sur la n�cessit� d'avoir des comit�s de r�daction. Au cours des derniers jours des n�gociations, trois Sous- Commissions du Groupe de Travail II (l'organe de n�gociation du texte) et plusieurs corps de n�gociation officieux travaill�rent en m�me temps. La section du texte consacr�e au d�veloppement des potentialit�s humaines n'a pas �t� trait�e ni pass�e en revue dans une premi�re lecture. La Pl�ni�re de cl�ture d�passa les horaires des services de traduction avant de pouvoir adopter les rapports sur l'ensemble des sections du texte n�goci�. La combinaison de ces facteurs devait influer sur le produit du PrepCom III: un texte l�g�rement am�lior�, mais lourdement crochet� pour Istanbul.