BNT:11:24 [Page suivante] . [Page pr�c�dente] . [Table des mati�res]

SOUS-COMMISSION B DU GROUPE DE TRAVAIL II

Au cours de ses s�ances du matin et de l'apr�s-midi, la sous-commission se pencha sur les textes (112 128) �labor�s mercredi soir par un groupe officieux ainsi que sur les libell�s en suspens. Dans les paragraphes 38 (mondialisation de l'�conomie) et 38bis (nouvelles technologies de communication), le G-77/Chine d�clara �tre dans l'impossibilit� d'accepter les reformulations propos�es par l'UE et les USA, et demanda la mise entre crochets du libell� original du 38. Dans 124 (catastrophes naturelles et celles provoqu�es par l'homme), Cuba fit objection � la r�f�rence stipulant que le processus de reconstruction qui suit des conflits arm�s pourrait n�cessiter une implication internationale." La Croatie et le Burundi, entre autres, appuy�rent la r�f�rence. Les d�l�gu�s ajout�rent: "� la demande du gouvernement du pays concern�."

Dans 125 (syst�mes de r�ponse aux catastrophes), la Norv�ge nota que les femmes et les enfants sont les plus affect�s par les catastrophes et doivent �tre impliqu�s dans toutes les �tapes de sa gestion. L'UE nota que le libell� appelait � une coordination avec tous les groupes communautaires et fit objection � l'�laboration d'une liste. Les d�l�gu�s accept�rent une proposition du Saint Si�ge: "les femmes et les enfants sont les plus touch�s dans les situations des catastrophes et leurs besoins doivent �tre pris en compte dans toutes les �tapes de la gestion de la catastrophe, et, l'implication active des femmes dans la planification et dans la gestion doit �tre encourag�e."

Dans 48 (renforcement des politiques de logement), dont l'examen avait �t� report� en attendant des r�sultats du groupe charg� du "droit au logement," les d�l�gu�s approuv�rent les libell�s �labor�s par le groupe officieux pour le 48 et le 48bis (d�centralisation des politiques de logement). Les USA demand�rent la mise entre crochets de leur proposition 48ter (les politiques que les gouvernements doivent adopter pour s'assurer de la progression vers la concr�tisation d'un niveau de vie ad�quat) pour garantir son examen � Istanbul. Des propositions de texte pour 13 (r�affirmation de la Charte de l'ONU et de ses Additifs), 24 (am�lioration des conditions de travail et de vie) et 44 (droit au logement ad�quat) furent pr�sent�es au cours de la matin�e mais les d�l�gu�s furent inform�s que les consultations officieuses se poursuivaient autour du libell� crochet� ("droit au logement ad�quat").

Les d�l�gu�s pass�rent en revue les paragraphes 55 (acc�s � la terre et � la s�curit� juridique), 51(b) (d�veloppement durable et politique de logement), et 51(b)bis (acc�s des personnes handicap�es). Dans 55, les d�l�gu�s ajout�rent une r�f�rence crochet�e reconnaissant les diff�rentes formes de tenure (Mexique). Dans 51(b) les d�l�gu�s devaient crocheter des propositions sur "le d�veloppement durable" (EU) et sur "la croissance �conomique soutenue" (G-77/Chine). Un libell� similaire � celui du 51(b)bis ayant d�j� �t� approuv� dans un autre paragraphe, le paragraphe fut accept�.

La sous-commission s'accorda sur un libell� se rapportant au 114 (am�lioration des opportunit�s des petites entreprises) qui ajoute: un appel pour la promotion de la convention de l'OIT portant sur le droit de s'organiser et de n�gocier collectivement; un appel pour des programmes de soutien aux entreprises, "en particulier celles mont�es et g�r�es par des femmes" (USA); et, un sous-alin�a appelant � la formation.

[Haut de la page]