Bulletin des Négociations de la Terre

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 Un service d'information sur les négociations en matière d'environnement et de développement

 

Format PDF
Format Texte
Version Anglaise
Version Espagnole


Publié par L'Institut International du Développement Durable (IIDD)

 

Vol. 4 No. 177
Mardi 18 octobre 2005

LES FAITS MARQUANTS DE LA CDP-7 DE LA CCD

LUNDI 17 OCTOBRE 2005

La Septième Conférence des Parties (CdP-7) de la Convention sur la Lutte Contre la Désertification (CCD) s'est ouverte lundi après-midi 17 octobre, au Centre des Nations Unies à Nairobi, au Kenya. Au cours de la cérémonie inaugurale, les délégués ont entendu des déclarations du représentant du PNUE, du Secrétaire Exécutif de la CCD, de la Lauréate du Prix Nobel, Wangari Maathai, et du Vice-président de la République du Kenya. Au cours de la plénière d'ouverture, les délégués ont élu le Président et les autres membres du Bureau de la CdP-7, ainsi que le Président du Comité sur la Science et la Technologie (CST), et ont adopté l'ordre du jour et l'organisation des travaux. Les Parties ont également approuvé l'accréditation d'un certain nombre d'organisations intergouvernementales et non gouvernementales (ONG).

CEREMONIE INAUGURALE

La CdP-7 s'est ouverte par un spectacle culturel donné par trois groupes de chanteurs et de danseurs. Andrew Kiptoon, Représentant Permanent du Kenya auprès du PNUE, a ouvert la cérémonie et a souhaité aux participants la bienvenue à Nairobi. Il a invité les délégués à observer une minute of silence en commémoration de la récente disparition de Rosa Elena Simeón Negrín, Ministre cubain des Sciences, des Technologies et de l'Environnement et Présidente de la CdP-6, et de Joke Waller-Hunter, Secrétaire Exécutif de la Convention-cadre sur les Changements Climatiques, ainsi que de toutes les victimes des récentes catastrophes naturelles.

Parlant au nom du Directeur Exécutif Adjoint du PNUE, Shafqat Kakakhel, Bakary Kante, Directeur chargé des Conventions Environnementales, au sein du PNUE, a souhaité aux participants la bienvenue au siège du PNUE et a remercié le gouvernement kenyan pour l'accueil de la CdP-7.

Hama Arba Diallo, Secrétaire Exécutif de la CCD, a fait part de sa gratitude au Gouvernement du Kenya pour l'accueil de la CdP-7, et a suggéré que cela peut aider au renforcement des liens avec le PNUE, dans le développement de la CCD. Il a fait état du soutien fort exprimé en faveur de la Convention au Sommet Mondial de 2005, en particulier pour ce qui est de sa capacité de traiter des Objectifs du Millénaire pour le Développement, mais a déploré le fait que des pays en développement touchés continuent à avoir des difficultés à mettre en application les engagements pris dans le cadre de la CCD, à cause du manque d'investissement.

Wangari Maathai, Lauréate du Prix Nobel de la Paix en 2004, a transmis un message du Comité Norvégien du Prix Nobel, soulignant que la gestion durable de l'environnement, la démocratie et la paix devraient être liées. Elle a déclaré que si nous voulons un monde pacifique, nous devons gérer notre environnement de manière responsable et qui ne soit pas en contradiction avec sa conservation et partager les ressources naturelles limitées de manière équitable aux échelons local, national et international. Elle a également souligné l'importance de l'approche fondée sur les 3 R (réduire, réutiliser et recycler) et a suggéré l'ajout d'un quatrième R, "réparer les ressources", car cela contient un appel au populations à la fois des pays industrialisés et des pays en développement en faveur du respect de la nature. Pour conclure, elle a appelé les délégués à planter davantage d'arbres, et a déclaré que nous pouvons gagner la bataille contre la désertification si nous restons engagés.

Moody Awori, Vice-président de la République du Kenya, a souhaité aux délégués la bienvenue au Kenya. Il a souligné qu'une grande partie du pays est constituée de terres arides, semi-arides et fragiles et que les kenyans dépendent des systèmes naturels. Réitérant l'engagement du Kenya à mettre en œuvre des mesures pratiques pour la lutte contre la désertification et pour l'éradication de la pauvreté, il a déclaré que les efforts visant à vaincre la pauvreté seront vains si la dégradation environnementale et l'appauvrissement des ressources naturelles devaient se poursuivre, et a souligné l'importance de l'investissement dans la gestion environnementale. Signalant que les effets de la désertification due aux activités humaines sont en accroissement à l'échelle mondiale, il a affirmé que les documents de la conférence élaborés par le Secrétaire Exécutif de la CCD contiennent des suggestions utiles. Il a exhorté la communauté internationale à fournir des ressources financières et technologiques supplémentaires pour la mise en application des programmes d'action nationaux (PAN), et a plaidé en faveur de la mise en place de fonds nationaux pour la maîtrise de la désertification, et en faveur de l'engagement du secteur privé et de la société civile. Awori a ensuite déclaré la CdP-7 ouverte à titre officiel.

PLENIERE D'OUVERTURE

José Autonio Diaz Duque, Président de la CdP-6 et Vice-ministre cubain des Sciences, des Technologies et des l'Environnement, a passé en revue les accomplissement de la CdP-6 et a déclaré que les décisions prises à la CdP-6 ont renforcé le processus de mise en application de la Convention et ont contribué au contrôle de la désertification et à la réduction de la pauvreté. Il s'est déclaré confiant que la CdP-7 renforcera davantage la mise en application et la consolidation de la Convention.

Les délégués ont ensuite élu, par acclamation, Stephen Kalonzo Musyoka, Ministre kenyan de l'Environnement et des Ressources Naturelles, Président de la CdP-7.

Le Président Musyoka a félicité le Président et les autres membres du Bureau sortant de la CdP-6, des contributions qu'ils ont apportées, et a fait part de son appréciation, à l'endroit du Secrétariat de la CCD, pour l'excellence des préparatifs de la CdP-7. Il a estimé que la CdP-7 allait parvenir à prendre des décisions pratiques pour la mise en application de la Convention, et a précisé que le thème de la présente session est la lutte contre la désertification pour des moyens de vivre en phase avec la conservation des ressources.

Le Secrétaire Exécutif de la CCD, Diallo, a donné un aperçu sur les activités menées à ce jour, par le Secrétariat, notamment dans les domaines: du service de la CdP et de ses organes subsidiaires, de la mobilisation et de la conscientisation, de la liaison avec d'autres organisations et avec les acteurs de la société civile, et du soutien des pays en développement. Il a également présenté un rapport sur les activités particulières menées aux échelons régional et sous-régional dans les cinq régions touchées, activités qui ont englobé des projets conjoints avec le PNUE et le PNUD, le soutien des activités prioritaires inscrites dans le cadre du Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique, l'appui technique et la coordination. Il a précisé que 32 pays ont parachevé leurs PAN, et que quatre autres ont terminé leurs projets de PAN. Il a présenté un rapport sur les activités menées dans le cadre de l'Evaluation des Ecosystèmes, du Millénaire, et de 2006, Année Internationale des Déserts et de la Désertification, et a mis en exergue les documents élaborés pour la CdP-7.

ADOPTION DE L'ORDRE DU JOUR: Le Président Musyoka a introduit les documents contenant l'ordre du jour et l'organisation des travaux (ICCD/COP(7)/1 et Add.1)et a noté que la Norvège, intervenant également au nom de l'Australie, du Canada, du Japon, et de la Suisse, et des Etats-Unis, ont requis l'insertion d'un point additionnel consacré à la procédure devant régir la sélection du Secrétaire Exécutif. Il a ensuite proposé que la CdP adopte l'ordre du jour tel que figurant dans le document ICCD/ COP(7)/1 et de reporter le document ICCD/COP(7)/1/Add.1 en attendant la tenue de concertations dans les groupes régionaux et les groupes d'intérêt. Les délégués ont adopté l'ordre du jour tel que contenu dans ICCD/COP(7)/1.

ELECTION DES AUTRES MEMBRES DU BUREAU: Le Président Musyoka a introduit les nominations régionales pour les postes de Vice-présidents et de Rapporteur de la CdP-7: La Syrie et les Philippines, pour le Groupe des pays asiatiques; le Tchad, pour le Groupe des pays africains; la Bolivie et Sainte Lucie pour le Groupe des pays d'Amérique Latine et des Caraïbes; et le Belarus et la république tchèque pour le Groupe des pays d'Europe centrale et orientale. Le Royaume-Uni a nominé la Belgique et les Etats-Unis pour le Groupe des Etats d'Europe occidentale et autres Etats (GEEOAE). Les pays nominés, à l'exception des Etats-Unis, ont été élus au poste de Vice-présidents. Signalant que les Etats-Unis sont également nominés pour le poste de Président de la CRIC-4, le Président de la CRIC-3, Mohamed Mahmoud Ould El Ghaouth (Mauritanie) a souhaité un éclaircissement du point de savoir si deux délégués d'un même pays pouvaient être élus au Bureau. L'AUSTRALIE a expliqué que les Etats-Unis sont nominés pour représenter le GEEOAE. La JAMAÏQUE a proposé de reporter la décision en attendant d'obtenir d'autres données concernant les règles pertinentes en vigueur aux Nations Unies. L'élection du Président de la CRIC-4, a été reportée en attendant la tenue d'une consultation sur ce sujet.

Au terme d'une brève concertation, Viorel Blujdea (Roumanie) a été nominé et élu Président du CST. Le Président Musyoka a annoncé que les concertations se poursuivront pour l'élection du reste des membres du Bureau.

ORGANISATION DES TRAVAUX: L'organisation des travaux contenue dans le document ICCD/COP(7)/1 a �t� adopt�e avec un amendement mineur.

ACCREDITATION DES ORGANISATIONS: La r�union a approuv� l'accr�ditation des organisations intergouvernementales et non gouvernementales figurant dans les documents ICCD/ COP(7)/11 et Add.1. Le Secr�taire Ex�cutif de la CCD, Diallo, a indiqu� qu'avec les derni�res inscriptions, le nombre total des ONG accr�dit�es aupr�s de la CCD, est 793.

DANS LES COULOIRS

Comme les r�unions pr�c�dentes de la CdP, la CdP-7 a r�serv� la matin�e de lundi � des concertations r�gionales; les participants ont estim� que cela �tait vraiment utile, dans la mesure ou il permettait aux groupes r�gionaux de tenir des discussions de fond et d'arr�ter leurs positions sur un certain nombre de questions cl�s. Plusieurs d�l�gu�s ont �galement fait part de leur satisfaction de la mani�re dont la r�union est organis�e, prodiguant des louanges � l'endroit du Secr�tariat, du pays h�te et du Centre des Nations Unies � Nairobi, pour le bon travail accompli dans le cadre des pr�paratifs de la r�union, qui esp�rent-ils, servira de bonne base pour les d�lib�rations des deux semaines � venir. Plusieurs d�l�gu�s ont d�clar� qu'ils attendent beaucoup de cette CdP, en faveur de la promotion et de la consolidation de l'application de la Convention, compte tenu du niveau �lev� de la participation et du fait qu'elle se tienne en Afrique, la r�gion du monde la plus touch�e par la d�sertification.

La premi�re journ�e a �galement signal� qu'il pourrait y avoir de rudes consultations sur la proposition, avanc�e en derni�re minute, d'ajouter � l'ordre du jour, un point consacr� � la proc�dure devant r�gir la d�signation du Secr�taire Ex�cutif.
 

Ce num�ro du Bulletin des N�gociations de la Terre � <enb@iisd.org> a �t� r�dig� par Changbo Bai, Andrey Vavilov, Ph.D., Peter Wood, Kunbao Xia, et Sarantuyaa Zandaryaa, Ph.D. Edition num�rique: Francis Dejon. Version fran�aise: Mongi Gadhoum. Editrice en chef: Pamela S. Chasek, Ph.D. <pam@iisd.org>. Directeur du Service Information de l'IIDD: Langston James "Kimo" Goree VI <kimo@iisd.org>. Les principaux bailleurs de fonds du Bulletin sont: Le gouvernement des Etats-Unis (� travers le Bureau des oc�ans et des affaires environnementales et scientifiques internationales, du d�partement d'Etat am�ricain); le gouvernement du Canada (� travers l'ACDI); l�Office F�d�ral de l�Environnement, des For�ts et du Paysage (OFEFP); le Royaume-Uni (� travers le DFID); le minist�re danois des affaires �trang�res; le gouvernement allemand (� travers les minist�res de l'environnement (BMU) et de la coop�ration pour le d�veloppement (BMZ)); le minist�re n�erlandais des affaires �trang�res, la Commission Europ�enne (DG-ENV), et le minist�re italien de l'environnement. Un soutien g�n�ral a �t� accord� au Bulletin, au titre de l'exercice 2005, par: le PNUE; le gouvernement australien; le minist�re f�d�ral autrichien de l'agriculture, des for�ts, de l'environnement et de la gestion des eaux; les minist�res su�dois du d�veloppement durable et des affaires �trang�res; les minist�res norv�giens de l�environnement et des affaires �trang�res; les minist�res finlandais de l�environnement et des affaires �trang�res; Swan International; le minist�re nippon de l'environnement (� travers l'IGES), et le minist�re nippon de l'�conomie, du commerce et de l'industrie (� travers GISPRI). La version fran�aise est financ�e par le minist�re fran�ais des affaires �trang�res et l'IEPF/OIF. Le Financement de la version espagnole est fourni par le minist�re espagnol de l�environnement. Les opinions exprim�es dans le Bulletin appartiennent � leurs auteurs et ne refl�tent pas n�cessairement les vues de l'IIDD et des bailleurs de fonds. Des extraits du Bulletin peuvent �tre utilis�s uniquement dans des publications non commerciales moyennant une citation appropri�e. Pour tout renseignement, y compris les demandes de couverture d'�v�nements par nos services, contacter le Directeur du Service d'Information de l'IIDD <kimo@iisd.org>, au +1-646-536-7556 ou 212 East 47th St. #21F, New York, NY 10017, USA. L��quipe du BNT � la CdP-7 de la CCD est joignable soit directement � la Salle de Presse situ�e au premier �tage du centre des conf�rences de Gigiri, UNON, soit par courriel �: <changbo@iisd.org>.