Bulletin des Négociations de la Terre

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 Un service d'information sur les négociations en matière d'environnement et de développement

[Format PDF] [ Format Texte ] [ English Version] [ Back]


Publié par L'Institut International du Développement Durable (IIDD)

Vol. 04 No. 140
Mardi 12 Décembre 2000

FAITS MARQUANTS DE LA QUATRIEME CONFERENCE DES PARTIES SUR LA CONVENTION DE LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION

LUNDI 11 DECEMBRE 2000

La Quatrième Conférence des Parties (CdP-4) sur la Convention de Lutte Contre la Désertification (CCD) s’est ouverte aujourd’hui à Bonn, Allemagne. Les délégués se sont informellement rencontrés le matin dans des groupes régionaux, et se sont réunis, l’après midi, dans une session en vue de l’ouverture officielle de la Conférence. Des déclarations d’ouverture furent données par le Secrétaire Exécutif de la CCD, qui est le Président de la République Fédérale Allemande, le Maire de Bonn et le Président de la CdP-3. La première réunion Plénière de la CdP se réunit pour élire le Président de la session. La séance fut ensuite brièvement suspendue pour permettre aux groupes régionaux de finir leurs nominations pour le Bureau de la CdP. Comme les groupes ne purent finir leur travail, la réunion fut ajournée à 18h50.

CEREMONIE D’OUVERTURE

Dans sa déclaration de bienvenue , Hama Arba Diallo, Secrétaire Exécutif de la CCD, déclara que c’était la première fois qu’une session de la CdP fût tenue dans le pays hôte depuis le déménagement du Secrétariat au début de 1999. Il déclara que la CdP-4 devrait constituer un pas définitif de transformer la mise en œuvre de la Convention, d’élaboration de rapports en évaluation, en vue de ramener les actions vers la Terre pour faire face aux préoccupations des millions de personnes menacées par la pauvreté et la dégradation des sols.

José Sarney Filho, Ministre Brésilien de l’Environnement, qui fut Président de la CdP-3, nota avec consternation les actions non durables qui caractérisent le comportement de l’économie mondiale. Il déclara qu’en dépit des progrès technologiques, la pauvreté mondiale ne cessait de croître. Il déclara que la situation actuelle était aggravée par l’échec de la sixième CdP de la Convention Cadre sur les Changements Climatiques des Nations Unies, qui, dit-il, sapa le fondement des espoirs et implique que les futures générations ne soient pas dans les plans des leaders mondiaux. Il appela les Parties à revivre l’esprit de la Conférence de Rio de 1992, notant qu’il était fondamental de faire des progrès à la CdP-4 pour, au moins, préparer les populations vivant dans des environnements fragiles à affronter davantage de conditions adverses. Il rappela l’initiative de Récife qui propose que la CdP-4 adopte une déclaration d’engagements et appela les diverses institutions gouvernementales, les ONG et les agences multilatérales à participer activement dans la formulation de la déclaration, en faisant ainsi l’un des buts principaux de la Conférence. Concernant les fonctions des mécanismes financiers dans l’assistance aux plans nationaux de lutte contre la désertification, il appela le FEM à examiner sérieusement l’ouverture d’une fenêtre pour l’octroi d’aides financières à des projets spécifiquement liés à la CCD.

Harry Holkeri (Finlande), Président de la 55ème session de l’Assemblée Générale, assura les délégués du soutien de l’Assemblée à la CCD. Il nota que la CCD est importante parce qu’elle se focalise sur des zones où l’équilibre entre les besoins des humains et les écosystèmes doit être établi, et que les écosystèmes arides soutiennent les plus pauvres des pauvres. Il rappela que le Sommet du Millenium des Nations Unies résolut de donner la priorité à l’éradication de la pauvreté qui touche 1.2 milliard de personnes. Il nota également que la coopération et le partenariat sont des solutions clés au développement durable, et souligna le travail du PNUD relatif à la gestion des sols arides comme exemple d’action de canalisation contre la désertification. Il nota également les efforts de recherche de synergies entre les conventions de Rio et se félicita de l’évaluation récente de la coopération entre le FEM et les conventions. Il était content de noter que plus de trente Programmes d’Action Nationaux (PAN) ont été préparés par des pays touchés et souligna que la coopération entre les différents ministères est importante dans de tels processus. Il nota finalement que l’engagement des pays en développement à remplir leurs obligations dans le cadre de la CDD, devrait galvaniser l’intérêt de la communauté internationale.

Bärbel Dieckman, Maire de Bonn, souhaita aux participants de la CdP-4 la bienvenue dans sa ville qui se trouve être le siège du Secrétariat Permanent de la CCD. Elle nota que la présence du Président Allemand indiquait clairement l’importance que l’Allemagne attache à cette Convention.

Johannes Rau, Président de la République Fédérale Allemande, ouvrit officiellement la CdP-4 à 16h. Notant que certains pays développés étaient en train de pratiquer un éco–colonialisme, il les appela à ne pas esquiver la responsabilité dans les bénéfices à court-terme, à être assez autocritique pour admettre leur échec dans le combat de la pauvreté et la réalisation du développement dans les pays en développement, de s’attacher à l’objectif de 0.7 % du PNB pour l’aide au développement, en dépit des difficultés à court-terme dans sa réalisation et d’engager leur responsabilité à fournir la meilleure technologie, l’assistance financière, le transfert des connaissances et des règles dans le but d’assurer la compétition. Rau nota que la destruction environnementale était l’une des causes de 30 des 85 guerres et conflits armés qui ont eu lieu entre 1994 et 1997, une tendance qui a tout l’air de se poursuivre, mais pourrait être résolue si les pays en développement respectaient les droits humains, réduisaient les disparités socio-économiques, s’attaquaient à la corruption et renforçaient la démocratie. Il déclara que cet objectif peut être atteint en s’assurant que les gens du terrain soient impliqués dans la prise de décisions.

PLENIERE

Dans sa déclaration d’ouverture, le Président de la CdP-3, Sarney Filho (Brésil), souligna quatre domaines nécessitant une attention à la CdP-4 : le renforcement du Mécanisme Mondial (MM) pour permettre un soutien plus décisif à la CCD ; la considération des meilleures procédures pour l’évaluation régulière de la mise en œuvre de la CCD ; le renforcement du CST afin d’aider efficacement la CdP et d’assister les pays touchés ; et l’inclusion dans ses résultats de la nécessité d’un accent spécial posé sur la sécheresse et la désertification, dans le processus de Rio +10.

ELECTION DU PRESIDENT DE LA CDP-4 : le Président de la CdP-3, Filho, rapporta qu’un consensus avait été réalisé sur la nomination de Zambiin Batjargal, Chef de délégation Mongolienne, au poste de Président de la CdP-4. Les délégués l’élirent par acclamation, comme Président de la CdP de la CCD.

Dans ses remarques d’ouverture, le Président Batjargal (Mongolie) nota que la désertification restait une question importante pour beaucoup, spécialement en termes d’effets sur les moyens d’existence de ceux qui se trouvent dans les zones touchées. Dans une tentative de résoudre leurs problèmes et d’atteindre la sécurité alimentaire, il souhaita plus de coopération et de soutien dans les efforts de lutte contre la désertification et une coopération internationale pour appliquer de tels objectifs de principe. Le Président Batjargal suspendit alors la réunion pendant deux heures pour permettre une réunion avec les présidents régionaux, en vue de discuter des nominations du Bureau de la CdP. Cette question ne fut pas résolue, et la Plénière fut ajournée pour la journée à 18h50.

DANS LES COULOIRS

La Pléniaire de la CdP fut ajournée sans avoir fini son travail pour la journée à la suite de discussions enflammées procédurales. Cela aboutit à l’annulation de la première session de la Grande Commission (GC) qui fut planifiée entre 18h et 20h30. Bien qu’il y eut accord sur la Présidence Asiatique pour la CdP-4, les groupes régionaux ne réussirent pas à constituer le Bureau, les nominations étant plus nombreuses que les positions. Plusieurs déléguées exprimèrent leur surprise à la tentative sans précédent à la CCD par un groupe régional de nommer trois candidats pour deux sièges. Cette question nécessite d’être résolue avant la GC et le Comité sur la Science et la Technologie peut commencer mardi. Les Présidents des groupes régionaux se réunirent mardi soir pour poursuivre l’examen de la question. L’ajournement précoce avait, cependant, un bénéfice. Tous les participants ont pu à la suite de cela, assister et se régaler, hors du Hall de la Plénière, des mets et boisson, lors d’une réception offerte par le Secrétariat de la CCD. Ceci permit aux délégués d’interagir informellement, ce qui, selon certains, contribuait au développement d’une atmosphère constructive et favorable pour les travaux dans les jours à venir.

A SUIVRE AUJOURD’HUI

PLENIERE DE LA CDP : La CdP se réunira à 10h dans le Hall de la Plènière pour adopter son ordre du jour, élire ses fonctionnaires et entendre les déclarations délivrées par les chefs des divers organes et agences des Nations Unies et des ONG. Les orateurs attendus incluent des représentants de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), le Fonds International pour le Développement agricole (FIDA) c’est à dire le Mécanisme Mondial de la Convention, et la Convention sur les Terres Arrides.

GRANDE COMMISSION (GC) & COMITE SUR LA SCIENCE ET LA TECHNOLOGIE (CST) : Une GC est prévue d’être établie par la CdP et on attend à ce qu’elle se réunisse immédiatement après la séance plénière. Le CST est prévu de se réunir après la séance Plénière, en parallèle à la GC. Aucune heure allouée à ces réunions qui dépendent de l’élection du Président et autres fonctionnaires.

 Ce numéro du Bulletin des Négociations de la Terre © enb@iisd.org a été rédigé par Angela Churie angela@iisd.org, Elisabeth Corell Ph.D.ecorell@mit.edu, Wagaki Mwangi wagaki@usa.net et Malena Sell malena@iisd.org. Edition numérique: Franz Dejon franz@iisd.org.Version Française: Mongi Gadhoum mongi.gadhoum@enb.intl.tn. Editrice en Chef: Pamela S. Chasek, Ph.D. pam@iisd.org.Directeur des Services d’Information: Langston James Goree VI kimo@iisd.org. Les principaux bailleurs de fonds du Bulletin sont: Le Ministère Néerlandais des Affaires Etrangères, le Gouvernement du Canada (à travers l'ACDI et le DFAIT), les Etats-Unis (à travers l'USAID), l'Agence Suisse de l'Environnement, des Forêts et du Paysage (SAEFL), Le Département du Royaume-Uni chargé du Développement International (DFID), la Commission Européenne (DG-ENV) et la Fondation Rockefeller. Un soutien général a été accordé au Bulletin, au titre de l'exercice 2000, par: les Ministères Allemands de l'Environnement (BMU) et de la Coopération pour le Développement (BMZ), les Ministères Autrichiens de l'Environnement et des Affaires Etrangères, les Ministères Norvégiens de l'Environnement et des Affaires Etrangères, les Ministères Finlandais des Affaires Etrangères et de l'Environnement, le Gouvernement Australien,le Ministère Danois des Affaires Etrangères, les Ministères Suédois de l’Environnement et des Affaires Etrangères et BP Amoco. La version Française est financée par l'IEPF/AIF avec l'appui du Ministère Français des Affaires Etrangères. Le Bulletin peut être contacté par e-mail à Default_XREF_styleREFenb@iisd.org et par tel : +1-212-644-0204 ; fax : +1-212-644-0206. L'IIDD peut être contacté par courriel à info@iisd.ca et par voie postale au 161, Portage Avenue East, 6th Floor, Winnipeg, Manitoba R3B 0Y4, Canada. Les opinions exprimées dans le Bulletin appartiennent à leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement les vues de l'IIDD et des bailleurs de fonds. Des extraits du Bulletin peuvent être utilisés uniquement dans des publications non commerciales et ce, moyennant une citation appropriée après la permission du Directeur des Services de Reportage. Les versions électroniques du Bulletin sont diffusées par courriel et sont disponibles à travers le serveur WWW Linkages à: http://www.iisd.ca. L’image satellite a été prise au dessus de Bonn ©2000 The Living Earth, Inc. Default_XREF_styleREFhttp://livingearth.com. Pour plus d’information sur le Bulletin des Négociations de la Terre, envoyer un e-mail à enb@iisd.org.

Cette page a été téléchargée le 01/18/0212/12/0018 Jan 2002 17:04:03 -0600