Réunion Préparatoire Interrégionale de l'Evaluation Décennale du Programme d'Action de la Barbade (PAB)
Nassau, Bahamas | 26-30 janvier 2004 
 

Couverture LINKAGES

Les comptes rendu du BNT

Éditions:
Audio -
Photos
HTM PDF
TXT
Levée
de Rideau
Lun 26
Mar 27
Mer 28
Jeu 29
Ven 30 -
Compte rendu
 

 

Pour visualiser les fichiers PDF, vous aurez besoin de vous procurer d'abord, le logiciel 'Adobe Reader' fourni, à titre gracieux, sur l'Internet

 

Pour pouvoir écouter les
enregistrements Real Audio, vous avez besoin du lecteur RealOne Player disponible gratuitement

 

Les faits marquants de la journée du vendredi 30 janvier

Le vendredi 30 janvier, les délégués se sont réunis en Plénière pour adopter la Déclaration de Nassau et le Papier du Projet de Stratégie de l'AOSIS, qui seront transmis au G-77/Chine, pour considération, avant la Réunion Préparatoire Internationale, prévue à la CDD-12, à New York, avril prochain. La Réunion a été officiellement clôturée à 14h20. Photo: Anwarul Chowdhury, Secrétaire Générale de la Réunion Internationale, au cours de la Conférence de presse de la journée.

 

 

 

Manuel Dengo, Secrétaire exécutif du Département des Nations Unies chargé des Affaires Economiques et Sociales, Marcus Bethel, Président de la Réunion et Ministre de la Santé et de l'Environnement, Bahamas, Jagdish Koonjul, Président de l'AOSIS (Mauritius) et Anwarul Chowdhury, Secrétaire Général de la Réunion Internationale de Mauritius.

 


 

 

 



Déclarations des représentants des Jeunes et de la Société Civile

 

 

 


 

 

Les représentants des Jeunes, Genea Noel (à droite) et Akiero Lloyd (au centre); La Plénière a entendu, tout le long de la semaine, lecture des rapports du 'Youth Focus of Bahamas Forum 2004' qui s'est déroulé les 28 et 29 janvier, et les conclusions des consultations de la société civile. Les représentants ont présenté la déclaration de leur réunion, qui souligne le rôle des jeunes dans le développement durable et met en relief la nécessité de mesures consacrées au traitement des questions ayant trait, entre autres, à l'éducation, à l'écotourisme, à la sensibilisation environnementale, aux services de soins sanitaires, à la gestion des déchets, et à la protection et la promotion de la culture et des industries qui s'y rapportent.

 

 

Beverly Taylor, Directrice adjointe du département Sciences et Technologie, au Ministère de l'Education, aux Bahamas, avec les représentants des Jeunes des Bahamas, Akiero Lloyd (Exuma), Genea Noel (Grand Bahama), Andrea Culmer (Eleuthera), Rebecca Risberg (Abaco) et Sylvanes Bethel (Grand Bahama).


 


Gordon Bispham, Président du Caribbean Policy Development Centre

a présenté les résultats des débats de la société civile. Il a souligné la nécessité de faciliter une participation maximale de la société civile à la Réunion Internationale, en particulier les femmes, les jeunes, les agriculteurs et les peuples autochtones. Au sujet des projets de texte de la Déclaration Politique et de la Stratégie, il a appelé à l'amélioration, dans ces documents, de la reconnaissance de l'agriculture durable, de la coordination des donateurs, des partenariats de la société civile, les mécanismes de coordination régionale, et le suivi et l'évaluation. Il s'est félicité des références faites aux évaluations de l'égalité des sexes et à l'élaboration d'indicateurs de développement durable, et a informé la réunion du lancement d'un fonds pour la durabilité de la société civile.


Manuel Dengo, Département des Nations Unies chargé des Affaires Economiques et Sociales, Marcus Bethel, Président de la Réunion et Ministre de la Santé et de l'Environnement, Bahamas, Jagdish Koonjull, Président de l'AOSIS (Mauritius) et Anwarul Chowdhury, Secrétaire Général de la Réunion Internationale et Jagdish Koonjul, Président de l'AOSIS (Mauritius).

 



Documents de la Déclaration Politique et de la Stratégie de l'AOSIS

 


 




Le Président Marcus Bethel (à gauche)

 

Jagdish Koonjul, Président de l'AOSIS (Mauritius), a introduit le Document Politique celui de la Stratégie de l'AOSIS.

 

 


 


Les délégués de Cuba et de Samoa intervenant au cours de la discussion du document de la Stratégie de l'AOSIS.

 



 

John Harding, Stratégie Internationale des Nations Unies pour la Réduction des Catastrophes (à gauche) et Edwin Carrington, Secrétaire Général du Secrétariat de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) (à droite).

 


 


 


 

 

 

 

 

 

 

Les membres de la société civile ont proposé des amendements au texte consacré au document de la Stratégie.

 

 

 

 

Ricardo Sanchez Sosa, Directeur du Bureau R�gional du PNUE pour l'Am�rique Latine les Cara�bes, et Harry Phillipeaux, Conseiller en mati�re de sant� environnementale, aupr�s de l'OMS (� droite).

 

 

Zakiya Uzoma-Wadada, R�seau des Cara�bes pour le D�veloppement Rural Int�gr� (CNIRD), avec Duncan Currie, Greenpeace International (� gauche) et Nadia El Hage Scialabba, responsable de d�partement Environnement et D�veloppement Durable, au sein de la FAO, et Sharon Brennen-Haylock, responsable de la liaison avec les Nations Unies, au sein de la FAO (� droite).

 

Les d�clarations de cl�ture


Apr�s l'adoption de la D�claration Politique de Nassau et de la Strat�gie de l'AOSIS, plusieurs Etats observateurs ont fait des interventions. Le Canada, l'Australie, la Nouvelle Z�lande, l'UE (� droite) et les Etats-Unis ont d�clar� qu'ils ne sont pas en position de commenter les documents de la r�union, mais se sont f�licit�s de l'occasion qui leur est offerte de participer � la r�union, en tant qu'observateurs. Ils ont mis en exergue leur engagement en faveur de l'avancement des n�gociations autour du document des conclusions, durant la r�union pr�paratoire de trois jours, � New York, et ont soulign� leur appui en faveur de la r�ussite de la R�union Internationale.

 

 

 

 

 

 

 

Le Secr�taire G�n�rale de la R�union Internationale, Anwarul Chowdhury, a fait de son espoir de voir le r�sultat de la r�union interr�gionale contribuer � faire avancer les attentes et les aspirations des PEID, � Mauritius et au-del�, et � apporter une �volution dans les conditions de vie des populations des PEID. Il a �galement indiqu� que la R�union Internationale t�moignera des efforts consentis par les PEID dans le domaine du d�veloppement, et a affirm� que les Nations Unies sont aux c�t�s des PEID en tant que vrai partenaire, pour la r�ussite de leurs efforts pour le d�veloppement durable.

 

 

 

 

 


Le Pr�sident Marcus Bethel (� gauche) a d�clar� que les Etats membres de l'AOSIS ont, au cours de la r�union, accomplis des progr�s importants dans l'�dification de l'engagement interr�gional des PEID en faveur du d�veloppement durable, honorant ainsi le sens d'unit� et de finalit� que partagent les pays membres de l'AOSIS.

 

  



Liens Pertinents: 

Plan d'Action de la Barbade

Rapport de la r�union PEID+5

R�sum� et analyse du Bulletin des N�gociations de la Terre concernant la R�union de la Barbade de 1994

R�sum� du BNT sur la r�union PEID+5

R�solution de l'AG de 2002 appelant � l'�valuation d�cennale

 



Une irr�gularit� sur cette page? Pri�re en avertir le Digital Editor

| Retour � la Page d'Accueil de 'Linkages' | Visitez IISDnet | Envoyez e-mail au BNT | 
� 2004, IIDD. Tous droits r�serv�s.