go to IISDnet
    
Première Réunion de Fond du Forum des Nations Unies sur les Forêts
   Siège de l'ONU, New York, Etats-Unis, 
du 11 au 22 Juin 2001
 

>>ENB English Version<<

Archive:
(English)

Archive:
(Français)


Mise à jour du jeudi 14 Juin  

En cette quatrième journée de la FNUF-1, les délégués ont procédé à l'examen du projet de décision concernant le programme de travail pluriannuel (PTPA), en Plénière d'abord, puis dans le Groupe de Travail sur le PTPA. Les débats s'y sont focalisés largement sur la l'aspect ayant trait à la participation des ONG.

LA PLENIERE


Le Président Moubarak introduisit le projet de décision concernant le PTPA élaboré par le Bureau. Il indiqua que le Bureau a basé le texte strictement sur les diverses contributions apportées par les délégations. Il proposa que les ONG soient autorisées à présenter leurs commentaires avant le démarrage des négociations autour du texte.









L'IRAN, au non du G-77/CHINE fit objection à la proposition. Le BRESIL déclara qu'il n'y avait aucun mal à entendre les commentaires des ONG.





La représentante du BRESIL déclara qu'elle croyait que la Plénière avait approuvé l'idée de permettre aux ONG de faire des remarques d'ordre général, ajoutant qu'elle ne comprenait pas très bien pourquoi on n'était pas en train de le faire.





Le Président Moubarak précisa que l'invitation des ONG à faire part de leurs commentaires avant la négociation du projet de décision était tout à fait conforme aux règles et procédures de l'ECOSOC. Après des consultations informelles, le Président Moubarak annonça que les ONG pouvaient présenter leurs commentaires sur les thèmes d'ordre général mais pas directement sur le projet de texte lui-même.




Le représentant de GLOBAL FOREST POLICY PROJECT (GFPP) fit part de sa confusion quant aux préférences exprimées par un certain nombre de délégués au sujet de la participation des ONG et souhaita réserver ses commentaires sur le PTPA



La représentante des ETATS-UNIS déclara que la divergence des points de vue des différents pays portait, en définitive, sur ce qui doit et ce qui ne doit pas figurer dans le PTPA. Elle précisa qu'un certain nombre d'actions et de stratégies mentionnées dans le PTPA seraient plus à place dans le PA, et suggéra qu'il serait plus constructif d'examiner les projets de texte du PA et du PCF en même temps que celui du PTPA.




CANADA encouragea les ONG à faire part de leurs commentaires, mettant en exergue le besoin d'insérer leurs points de vue dans la préparation des négociations autour du PTPA.

  




L'AFRIQUE DU SUD appela les ONG � proposer les modalit�s de l'inclusion des peuples indig�nes dans le processus du FNUF et � sugg�rer les voies et moyens de prendre en ligne de compte leurs pr�occupations et de faciliter leur participation.




Le repr�sentant de WWF souligna l'importance d'inclure les valeurs foresti�res � �conomiques, environnementales et sociales � dans l'examen du th�me de la conservation � la FNUF-2, indiquant que l'int�gration de ces �l�ments �tait particuli�rement pertinente pour le Sommet Mondial sur le D�veloppement Durable
LE GROUPE DE TRAVAIL SUR LE PTPA


Le Pr�sident �istad r�pondit que les ONG �taient autoris�es � y assister en qualit� d'observateurs mais qu'elles n'�taient pas autoris�es � y prendre la parole. Le Secr�taire de la Conf�rence clarifia qu'en vertu du r�glement int�rieur, les discussions de groupe de travail sont ferm�es aux ONG, � moins que toutes les d�l�gations n'acceptent leur pr�sence. Le Pr�sident �istad sugg�ra aux ONG de rester dans le groupe de travail compte tenu du fait qu'aucune opposition n'a �t� exprim�e.



La NOUVELLE ZELANDE encouragea l'approbation du PTPA et du PA � la FNUF-1, en vue de catalyser la mise en application des propositions qui existent depuis plus de cinq ans maintenant. Le d�l�gu� proposa d'inclure dans le PTPA, l'�laboration des rapports nationaux et les r�unions intersessions, aux fins de faciliter la mise en application. Il fit remarquer que la tenue d'une r�union minist�rielle � la FNUF-2 est pr�matur�e et que l'�laboration des param�tres de l'instrument juridique contraignant � la FNUF-3 est �galement pr�matur�e. Il souligna que la mise en place de crit�res harmonis�s pour l'�laboration des rapports ne peut pas attendre la FNUF-3.

SIDE EVENT:
Knut �istad (Norway) moderated the side event on Financing Sustainable Forest Management with Mafa Chipeta (CIFOR) and Markku Simula (INDUFOR) as the main speakers. The event discussed progressed made during the Oslo Workshop as well as the availability of various financial resources for forest. The report on the Oslo Workshop is available at CIFOR in both hard copy and CD-Rom formats.
Photos Clockwise: Knut �istad (Norway) moderator of the event, Mafa Chipeta (CIFOR) promoting the report of the Oslo Workshop, The dias during the event with Markku Simula of INDUFOR (far right).

Liens ouvrant sur les �v�nements ayant trait � la Conf�rence For�ts:

Page d'Accueil du DAES sur la R�union 2001 du FNUF
Page d'Accueil du DAES sur les For�ts
Rapport Officiel de la Quatri�me Session du FIF
Page d'Accueil de 'Linkages' sur les For�ts
Rapport de Synth�se du ENB sur l'Atelier consacr� au th�me du Financement de la Gestion Durable des For�ts

Rapport de Synth�se du ENB sur la Quatri�me Session du FIF
Center for International Forestry Research (CIFOR)

 

� 2001, Earth Negotiations Bulletin. All rights reserved.

| Linkages home | E-Mail |