Le Service d'Information de l'IIDD sur PPREPCOM1

 Le Bulletin des Négociations de la Terre:
Le BNT assurera la couverture quotidienne des négociation durant PREPCOM-I. Ce site met à votre disposition des rapports quotidiens, assortie de photos et d'enregistrements en Real Audio.
 

PREPCOM-I en Anglais
PREPCOM-I dans l'Espagnol
Les Liens ouvrant sur les Ressources de l'ITTO concernant les Forêts, sur l'Internet
Page d'accueil de Linkages


Rapports du BNT HTML PDF TXT

20 mai 

21 mai 

SOMMAIRE


Comité Préparatoire de la Négociation de l'Accord devant Succéder à l'Accord International de 1994 sur les Bois Tropicaux (AIBT, 1994) (PREPCOM1)
20 - 21 mai 2003 à Panama City, au Panama 
        

Couverture Quotidienne sur la Toile |Lun 19| |Mar 20| |Mer 21| |Sommaire|
English |Mon 19| |Tue 20| |Wed 21| |Summary|
Spanish |Lun 19| |Mar 20| |Mié 21| |Síntesis|

Les Faits Marquants du Mardi 20 Mai 2003

Les délégués près de la Première Réunion du Comité Préparatoire (PrepCom I) de la négociation de l'Accord devant Succéder à l'Accord International de 1994 sur les Bois Tropicaux (AIBT, 1994) se sont réunis en Plénière et dans des groupes de travail. La Plénière a entendu des déclarations d'ouverture, traité des questions d'organisation, et procédé à l'examen du champ d'application et autres sujets de fond relatifs à l'accord successeur. Le Groupe de Travail I (GT-I) s'est penché sur la mise à jour du préambule et des objectifs de l'AIBT, 1994, et le Groupe de Travail II (GT-II) a planché sur la question de l'élargissement du champ d'application du même AIBT, 1994. Photo ci-dessus (G-D): Le Rapporteur du Groupe de Travail I, Michael Fullerton (Canada) conversant avec le Vice-président de la PrepCom I, Carlos Antonio da Rocha Paranhos et le Président de la PrepCom I, Jürgen Blaser.


La Plénière:




J
ü
rgen Blaser (SUISSE), Président du PrepCom, a ouvert officiellement le PrepComI, remerciant le Panama pour l'accueil de l'événement, et souhaitant la bienvenue aux 18 pays producteurs et 19 pays consommateurs, et aux représentants de la société civile et du secteur privé. Après avoir reconnu que tous se doivent d'assumer la responsabilité du résultat des négociations, il a cité du livre de Duncan Poore “Changing Landscapes” un passage encourageant les négociations à être basées sur de bonnes connaissances scientifiques et sur le bon sens.


Jean Williams Sollo (CAMEROUN), a présenté les progrès réalisés par le Bloc des Pays Producteurs, notant le besoin d'éviter la duplication du travail fait par d'autres organisations. Il a souligné la nécessité d'une plate-forme financière plus solide pour le nouvel accord, et l'impératif de prendre en ligne de compte les thèmes émergeants et les capacités techniques des Etats.

 






Aulikki Kauppila (FINLANDE), au nom du Bloc des Pays Consommateurs, a noté que le nouvel accord ne doit pas exclure les activités en cours, et a mis l'accent sur le besoin d'e se fixer des objectifs cadres, tenant compte des thèmes nouveaux et émergeants.


Les Déclarations:





La COLOMBIE a souligné la nécessité d'une vision intégrée, tenant compte des facteurs économiques, sociaux et environnementaux. La représentante a également noté le besoin de mettre l'accent sur l'importance de la dimension régionale.





La SUISSE a déclaré que l'AIBT, 1994 constitue une bonne plate-forme pour les négociations, signalant que le nouvel accord doit, toutefois, prendre en ligne de compte les thèmes nouveaux, notamment ceux: de la certification, de l'exploitation illicite, de l'application des législations forestière et de la bonne gouvernance, et des services environnementaux. Le délégué a dit aussi que le nouvel accord ne doit pas être limité aux arbres non-conifères.




L'INDONESIE a mis en exergue le lien entre la GFD, l'allégement de la pauvreté et la sauvegarde des moyens de subsistance dans les zones rurales, et a indiqué que des dispositions concernant l'accès au marché doivent être intégrées dans le nouvel accord.





La NOUVELLE ZELANDE a appelé la communauté internationale à traiter de l'impact des nuisibles et des maladies sur les forêts tropicales.






La CHINE a déclaré, qu'en tant qu'accord portant sur des matières premières, le nouvel accord doit être axé sur l'action et non se confondre avec un forum politique.






Le JAPON a indiqué que les produits forestiers autres que le bois d'œuvre et les services environnementaux sont potentiellement négociables sur le marché, et a recommandé que le nouvel accord prenne en ligne de compte le caractère multi-fonctionnel des forêts. Le délégué a souligné aussi l'importance des partenariats et de la certification.




Le SURINAM a souligné que la signification des forêts tropicales dépasse les frontières nationales et que ces dernières sont importantes pour l'ensemble de la communauté mondiale. Il a exprimé le besoin de sauvegarder toutes les fonctions forestières et de travailler étroitement avec les diverses organisations internationales opérant dans ce domaine.emphasized that the significance of tropical forests exceeds national boundaries and are important for the global community. He expressed the need to safeguard all forest functions and to work closely with other forest related international organizations.





 Intervenant au nom de la Groupe Consultatif de la Société Civile (GCSC), l'UICN a déclaré que l'accord successeur doit adopter une approche fondée sur l'écosystème, le respect des tendances actuelles des régimes fonciers, et reconnaître les différents schèmes de la certification sans avaliser, de manière particulière, l'un ou l'autre d'entre eux.







La CNUCED a clarifié que, si un Etat membre le souhaite, la durée et l'appellation de l'accord peuvent être modifiées.

Le Groupe de Travail I:






Le vice-président du PrepCom, Carlos Antonio da Rocha Paranhos ( au fond, à gauche) a présidé le Groupe de Travail avec Michael Fullerton (CANADA) servant de rapporteur.





La Communauté Européenne a proposé d'insérer dans le préambule du nouvel accord des références au Sommet Mondial pour le Développement Durable, au Round de Doha de l'OMC, à la Convention sur la Lutte contre la Désertification, à la Conférence sur le Financement du Développement Durable, et aux Objectifs de Développement du Millénaire. Photo à Gauche: La Grèce avec un homologue de la CE.






Le Gabon a suggéré de mettre à jour l'engagement pris pour la réalisation de la GFD avant 2000, la date étant déjà passée.


Le Groupe de Travail II:



Le BRESIL (au fond à gauche), agissant en tant que rapporteur du Groupe de Travail II, a résumé le débat, notant les points soulevés concernant les risques de chevauchement; la décision nécessaire à prendre concernant les éléments devant figurer dans l'accord, le besoin de déterminer la signification de “services environnementaux” et de “produits forestiers autres que le bois d'œuvre,” l'utilisation de l'approche basée sur l'écosystème, l'harmonisation avec les fora pertinents, et la possibilité d'insérer des éléments et des libellés nouveaux et émergeants sans modifier les éléments relatifs au champ d'application de l'accord.




Les Liens

Rapport de Synthèse du BNT couvrant les travaux de l'ITTC-33, en PDF (Anglais)

Site de l'ITTO sur la Toile, avec les documents de la r�union (notamment l'ordre du jour provisoire),
et autres renseignements concernant l'ITTO.

Page de Linkages sur Les for�ts, la d�sertification et les questions ayant trait � la probl�matique des sols, incluant une bbr�ve introduction sur la question des politiques mondiales dans le domaine forestier.

Site du FNUF sur la Toile

Site de la FAO sur la Toile

Les R�centes Couvertures de la Publication 'Sustainable Developments' sur les For�ts:

4�me Conf�rence Minist�rielle sur la Protection des For�ts en Europe (MCPFE)

Les Initiative du FNUF Conduites par les Pays

La Conf�rence Internationale sur les Crit�res et les Indicateurs pour la Gestion Durable des For�ts (CICI)

Le Commerce International et la Gestion Durable des For�ts

 

Retour � la Page d'Accueil de 'Linkages' - Visitez IISDnet - Envoyez e-mail au BNT
� 2003, IIDD. Tous droits r�serv�s.