go to IISDnet
Quatrième Session du Forum Intergouvernemental sur les Forêts
Photos et RealAudio du 9 février
<< retour à la page d'accueil <<
 

9 février:

Huitième journée du FIF-4, les délégués se sont réunis dans les groupes de contact pour poursuivre la négociation des libellés crochetés. Le groupe de contact sur le transfert des technologies écologiquement rationnelles (TER) s'est réuni le matin, le groupe de contact sur les ressources financières s'est réuni brièvement dans le courant de l'après-midi et le groupe de contact sur les arrangements et les mécanismes internationaux (Catégorie III) s'est réuni tout au long de la journée..


Groupe de contact sur la Categorie III
Au sujet du programme de travail du FNUF proposé, le Président Insanally proposa de supprimer la liste des éléments de programme. le Président Insanally figure ci-contre avec Alison Drayton (Guyane, centre) et Andrey Vasiliyev, Division du Developement Durable (DESA).

Comment procéder?

  

Ci-dessous, à gauche: Concertations informelles pour déterminer la manière dont des progrès peuvent être réalisés sur les points de divergence qui restent.

 

Les Coprésidents du FIF, les Présidents des Groupes de Contact et un certain nombre de représentants régionaux se sont réunis après la séance de l'après-midi consacrée à l'examen de la Catégorie III, en vue de concocter le programme de travail des deux dernières journées de la réunion.


Evénement en marge de la conférence: L'Implication des Communautés dans la Gestion Forestière

L'Union Internationale pour la Conservation de la Nature et des Ressources Naturelles (IUCN) a organisé un groupe de discussion sur le thème de l'implication des communautés dans la gestion des forêts. Simon Rietbergen (UICN, ci-dessus, second à partir de la droite) a servi de modérateur au débat qui a regroupé: Peter C. Gondo, Coordonateur de la Recherche et des Services Techniques, Alliance du Sud pour les Ressources Indigènes (SAFIRE, au fond, à droite); Peter Walpole, Directeur de Sciences Environnementales pour l'Evolution Sociale, Inc. (second, à partir de la gauche); et Alberto Salas, Coordonateur de la Conservation des Forêts et des Zones Protégées à l'UICN, au Costa Rica (au fond à gauche). Les orateurs ont présenté les conclusions des trois premières études régionales sur la situation de l'implication des communautés dans la gestion des forêts (ICGF).

Présentant un rapport sur le profil régional de l'Afrique orientale et méridionale, Gondo devait identifier les facteurs ayant influencé les changements politiques, notamment: une reconnaissance accrue de la nécessité de nouvelles approches au sein des départements chargés des forêts; la décentralisation et la délégation de pouvoir; la demande et les pressions accrues exercées par les communautés locales; les changements intervenus au niveau des politiques foncières; l'influence des bailleurs de fonds et des ONG; et les accords internationaux, en particulier ceux découlant de la CNUED et des conventions qui s'y rapportent.
Extraits RealAudio de la présentation de M. Gondo

Walpole a présenté le profil régional de l'Asie du Sud-est. L'orateur a mentionné trois critères permettant de déterminer la réussite des projets inscrits dans le cadre de l'ICGF: les moyens de subsistances des gens sont améliorés, les forêts sont mieux protégées et des stratégies efficaces à long terme pour l'implication des communautés sont mises en place. Il a illustré ces critères par des études de cas tirées de ses travaux aux Philippines.
Extraits RealAudio de la présentation de M. Walpole

Salas a donné un aperçu sur les expériences vécues et les enseignements tirés de l'implication des communautés dans la gestion des forêts, en Amérique méridionale.

Extraits RealAudio de la période questions réponses - tous les présentateurs ont répondu à la question "quels dont les obstacles susceptibles d'entraver une application probante des politiques de l'ICGF?" Extraits RealAudio de la réponse de M. Gondo à la question "Comment les bailleurs de fonds et les ONG peuvent-ils, parfois, entraver la réussite de l'ICGF?"

DANS LES COULOIRS: 
Plusieurs délégués sont de plus en plus nerveux de voir le temps imparti aux négociations, filer rapidement. Des discussions intenses sont en cours pour déterminer la partie du paquet sur laquelle un accord pourrait intervenir en premier. Certaines délégations ont la ferme opinion que tout reposait sur un signe disant que des fonds nouveaux seront envisagés.
Hormis les préoccupations financières, certaines délégations sont encore en divergence sur d'autres questions importantes, telles que celle des connaissances traditionnelles liées aux forêts. Quelques délégations pensent que certains sont en train d'utiliser les discussions sur les CTLF pour pousser vers un agenda sur la question de la propriété intellectuelle et des systèmes sui generis qui dépasse, à leurs yeux, les prérogatives du FIF. D'autres estiment au contraire que le FIF est un forum légitime pour l'avancement de cette question.
Alors que plusieurs délégations ont fait régulièrement référence à la transparence et à la participation, ces concepts semblent avoir été laissés aux délibérations sur la Catégorie III. Les ONG, les organisations des Peuples Indigènes et un certain nombre de délégués étaient déçues d'avoir eu à constater que les points de vue autres que ceux des délégués n'ont pas été autorisés à s'exprimer à la fin des débats de la journée. Certains délégués pensent qu'une perspective différente aurait pu aider à impulser la focalisation sur certains points important. .

© 2000, IISD. All rights reserved.


<< retour � la page d'accueil << 

click to top

| Linkages home | E-Mail |