Visit IISDnetback to IISD Linkages home page

SECONDE REUNION DU GROUPE D’EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SPECIAL, DE COMPOSITION NON LIMITEE, SUR L’ENERGIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE

Siège des Nations Unies, à New York
26 Février - 2 Mars 2001
                                                                                                     >>ENB English Version<< 

 

Archives Web, comprenant photos et enregistrements RealAudio:
| Lundi 26| Mardi 27| Mercredi 28| Jeudi 1er| 

Les faits Marquants du Jeudi 1er Mars

Photo ci-dessus: Le G-77/Chine au cours des négociations (Colombie, Iran et Nigeria)

Les délégués retroussent les manches et entament les négociations. Lors de la session du matin du Groupe Experts, les délégués ont reçu les revisions de texte des chapitres A (Considérations Générales) et B (Principes Généraux devant encadrer l’Action Politique) du projet de texte des Coprésidents, englobant les vues exprimées par les délégations. La réunion formelle a été ensuite ajournée et des consultations informelles ont suivi. Ces consultations informelles devaient se poursuivre dans l’après-midi et jusque tard dans la soirée. Le soir, les délégués devaient entamer l’examen du chapitre C, les Thèmes Clés.

ENB Daily Report
Day HTML
PDF
TXT
Mon
Tue
Wed
Thurs
Fri
Summary      


* Pour pouvoir visualiser les fichiers PDF, vous avez besoin de vous doter du dispositif gratuit 'Adobe Acrobat Reader':
 

* Pour pouvoir entendre les fichiers enregistrésen Real Audio, vous avez besoin de vous doter du dispositif gratuit  ‘Real Audio player’

download the free Real Player

 

 
Un représentant du Comité des ONG actives dans le domaine de l’Energie et des Changements Climatiques a déclaré attendre de la CDD-9 une avancée vers un avenir équitable en matière de développement durable assorti d’un soutien gouvernemental à l’accès à l’information. Il espère voir s’affirmer la participation de tous les concernés, notamment des femmes des zones rurales et des populations autochtones, et la mise en place de projets intégrés d’énergie durable. S’agissant des négociations du Groupe d’Experts, il a déclaré avec perçu un certain recul dans la position des gouvernements concernant le document des conclusions proposées, mettant en relief en particulier les discussions autour de la question de l’énergie nucléaire. Il a affirmé que toute tentative visant à faire admettre que les technologies nucléaires sont durables est inacceptable.
La Coprésidente Irene Irene Freudenschuss Reichl (à gauche); avec Joanne DiSano avant l’ouverture de la séance du matin (à droite)

Les Coprésidents Irene Freudenschuss Reichl (Autriche) et  Mohammed Reza Salamat (Iran).

 


La Suède, l’Afrique du Sud et l’Arabie Saoudite au cours de la séance du matin; Dans le paragraphe consacré à l’action devant être entreprise par l’ensemble des concernés et à la question de l’accès à l’énergie, le Coprésident Salamat introduisit un texte de compromis se référant: à l’investissement du secteur privé; à une combinaison efficace des ressources d’énergie; à un recours plus important aux technologies avancées, y compris dans le domaine des combustibles fossiles; et à la promotion d’objectifs partagés. La Norvège a fait objection au terme "partagés". Le G-77/China a appuyé l’idée de supprimer le libellé concernant l’investissement du secteur privé. L’UE y a fait objection et a suggéré "secteurs public et privé." Le paragraphe a été approuvé avec la référence placée entre crochets.

L’Australie, les Etats-Unis et le Japon

Au sujet du premier paragraphe consacré au rôle central de l’énergie dans la réalisation des objectifs économiques, sociaux et environnementaux interconnectés du développement durable, le délégué des Etats-Unis (ci-dessus au centre) a suggéré qu’une référence au "développement durable" suffirait. L’Iran, au nom du G-77/Chine (ci-dessous), a souhaité la suppression du terme "durable," soulignant que l’énergie est cruciale pour le développement et pas au développement durable. Le Coprésident Salamat a fait remarqué que la débat avait lieu dans le contexte du développement et les délégués décidèrent d’adopter le paragraphe avec cette formulation.
La Colombie, l’Argentine et l’Iran en consultation  Durant les négociations; Le G-77/Chine a declare avoir insisté sur l’insertion d’une référence à des ressources financières "nouvelles et supplémentaires" comme une condition dans ce contexte. Le délégué des Etats-Unis, appuyé par l’Australie, a déclaré que la question est abordée dans les chapitres suivants du document et qu’elle doit être traitée lorsque sera dans son contexte. Le G-77/Chine a approuvé et le point sera résolu ultérieurement.

Après réception du texte de compilation, des membres du G-77/Chine se sont réunis pour discuter de la position à prendre à l’endroit du nouveau texte.

L’Argentine intervenant sur une question procédurale; Les membres de la délégation allemande étudiant la révision de texte, au cours de la matinée
Le G-77/Chine en conclave après la réception du projet de texte révisé
Photos ci-dessus: Le Soudan et la Guyane; L'Iran parle avec un ONG; et la délégation de Guyane

LINKS:

Les Documents de la Réunion:

Les Liens ayant Rapport avec le Sujet:

Couvertures disponibles de l�IIDD, ayant trait au sujet :

 
 
| IISD net | Linkages home | Linkages UNEP GC home |