RESOURCE-E.GIF (6856 bytes)

CDD-7
LA SEPTIEME SESSION DE LA COMMISSION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Briefing pour jeudi, 29 avril

LA FEDERATION DE RUSSIE SUSCEPTIBLE DE FORCER UN VOTE SUR LA "CRISE ENVIRONNEMENTALE" DES BALKANS A LA CDD-7

La Chine s'est jointe à la Fédération de Russie pour soutenir un projet de résolution invitant la septième session de la Commission du Développement Durable à "exprimer de sérieuses préoccupations" concernant "la crise environnementale qui est en train de se développer dans la région des Balkans suite à la destruction d'implantations industrielles chimiques, pétrolières et autres en Yougoslavie."

Le projet de résolution introduit par la Russie traite également des conséquences humanitaires et sociales découlant de cette crise sans précédent compte tenu du nombre de réfugiés et de personnes déplacées en Yougoslavie et dans les pays avoisinants et de la déstabilisation de la structure économique et sociale qui met en péril les espoirs développement durable dans la région des Balkans. Avec l'appui de Cuba, du Belarus et de la Chine, la Russie a appeler toutes les parties impliquées à mettre fin à toutes les actions qui pourraient aggraver la situation environnementale, sociale et humanitaire dans la région et a exhorter le système des Nations Unies à entreprendre des mesures immédiates permettant de traiter les problèmes actuels et à long terme touchant au développement durable de la Yougoslavie et des pays avoisinants.

De son coté, la Chine a fait part de ses préoccupations concernant le bombardement des raffineries de produits chimiques. Le délégué des Etats-Unis a exhorté le sponsor à retirer le projet de résolution et à ne pas obliger la CDD à effectuer son premier vote. L'UE a affirmé que la CDD n'était pas le forum approprié pour débattre de la crise et a encouragé les parties à ne prendre aucune mesure sur la résolution. L'EGYPTE a appelé à un débat élargi. Le JAPON, la TURQUIE, le CANADA, le COSTA RICA, la NORVEGE, la REPUBLIQUE TCHEQUE et la SUISSE ont indiqué que la CDD n'était pas le forum approprié pour une telle résolution. La RUSSIE a désapprouvé et déclaré qu'elle ne retirera pas la résolution. Le Président a recommandé que la résolution soit abordée en Plénière vendredi.

DANS LES COULOIRS

Une réunion du GEOA s'est penchée sur les candidatures possibles à l'un des postes des coprésidents du Groupe d'Expert proposé. L'Autriche, appuyé par l'UE, est en lice avec la Norvège. L'Iran a été invité à examiner la possibilité d'avancer un candidat pour l'autre poste de coprésident. Les représentants des ONG ont fait part de leur préoccupation de voir l'Autriche et la Norvège, non-adhérents à CDD, stopper la décision sur les nominations, au moment où le conseil juridique est en cours.

Retour a la page d'accueil du BNT sur la CDD-7

Earth Negotiations Bulletin, 1999. All rights reserved.