go to IISDnet

La Sixième Conférence des Parties (CdP-6) de la Convention-Cadre sur les Changements Climatiques (CCCC)
à La Haye, aux Pays-Bas, 13 - 24 novembre 2000

<< Retour à la page accueil <<

>> Version Anglaise: ENB >>
 
Archive:
| Lun 13 | Mar 14 | Mer 15 | Jeu 16 | Ven 17 | Sam 18 |
|
Lun 20 | Mar 21 | Mer 22 | Jeu 23 | Ven 24 | 

Evénements spéciaux du lundi, 20 novembre

Les délégués se sont réunis hier dans la matinée en session Plénière afin d'examiner les rapports des organes subsidiaires de la CdP-6 et les questions organisationnelles. Sa Majesté la Reine Beatrix de Hollande a ensuite rejoint les participants pour écouter les discours du Premier Ministre hollandais Wim Kok et du Président français Jacques Chirac.

Dans l'après-midi, les délégués ont écouté les déclarations des pays observateurs, des organisations intergouvernementales, des organisations non-gouvernementales et des organes de l'ONU. Par ailleurs, une réunion Plénière informelle de haut-niveau de ministres et d'officiels de haut-rang, présidée par le Président de la CdP-6 Jan Pronk, se tint tard dans l'après-midi, afin d'entamer les négociations de niveau ministériel et entendre des déclarations concernant les questions saillantes.

Photo ci-dessus (de gauche à droite): S.E. Jacques Chirac Président français, Sa Majesté la Reine Beatrix de Hollande, S.E. le Premier Ministre Hollandais Wim Kok et le Sous-Secrétaire Général des Nations Unies Nitin Desai

 PLENIERE: RAPPORTS DES ORGANES SUBSIDIAIRES

 le Président de la CdP-6 Jan Pronk ouvrit la Plénière et invita le Président du SBSTA Harald Dovland à présenter les résultats des douzième et treizième sessions du SBSTA. Le Président Dovland rapporta qu'une décision préliminaire approuvée allait être soumise par le SBSTA à la CdP pour adoption, en plus de huit décisions préliminaires du SBSTA et quatre décisions préliminaires conjointes des organes subsidiaires pour examen supplémentaire par la CdP. La décision soumise pour adoption porte sur l'Article 5.1 du Protocole (systèmes nationaux). Le Président Dovland identifia également des questions saillantes clés dans les autres décisions préliminaires.

Real Audio du Président du SBSTA Harald Dovland présentant les résultat des 12ème et 13ème sessions du SBSTA

 Partie 1  Partie 2






John Ashe, Président du SBI, fit un rapport sur l'issue des travaux du SBI durant ses douzième et treizième session. Il prit note d'une résolution préliminaire du SB-12 en juin 2000 qui exprimait la solidarité avec certains pays d'Afrique du Sud, notamment le Mozambique, à la suite de la dévastation causée par le Cyclone Eline, ainsi que d'une décision préliminaire sur les dates des sessions des organes subsidiaires pour 2004. Il présenta ensuite les conclusions du SB-13 et les décisions préliminaires transmises à la CdP.



 

Real Audio du Rapport du SBI présenté par le Président  John Ashe  

Partie 1| Partie 2

Photo ci-dessus (de gauche à droite): Le Président du SBI John Ashe en discussion légère avec le Directeur Exécutif du PNUE  Klaus Töpfer

L'intervention en plénière:


Wim Kok, Premier Ministre hollandais, attira l'attention sur la digue construite par des citoyens inquiets devant le Centre des Congrès où se tient cette réunion, disant qu'il appréciait sa valeur symbolique. Il déclara que les Pays-Bas allaient réaliser la moitié de leur objectif de réduction de 6% de leurs émissions à travers des mesures domestiques, et l'autre moitié à travers les mécanismes. En ce qui concerne les pays en développement et la coopération au développement, il déclara que les Pays-Bas attribueraient 200 millions de florins hollandais pour des mesures d’adaptation et le renforcement des capacités, en plus des contributions déjà approuvées. Il conclut qu'un "accord sur un paquet global" était nécessaire à la CdP-6, et que les participants ne devraient pas s'en aller sans un accord sur la disposition d’une aide substantielle et adéquate en faveur des Parties pays en développement.

 

Real Audio de l'intervention en plénière du Premier Ministre  Kok

Partie 1 | Partie 2


Jacques Chirac, Président français, déclara qu'il était venu à La Haye avec un sentiment d'urgence de réaliser des progrès. Il déclara que depuis 1992, les Parties avaient pris trop de retard dans la lutte contre les changements climatiques, et mit en garde contre des délais supplémentaires. Suggérant que "chacun attend que quelqu'un d'autre fasse le premier pas" dans les négociations, il mit en exergue que les Etats-Unis produisent un quart des émissions mondiales, et que les niveaux d'émissions américains par habitant sont trois fois plus élevés qu’en France. Il appela les Etats-Unis à rejoindre d'autres nations industrialisées à faire une transition réussie vers une économie efficace en matière d'énergie. Il déclara que l'UE avait le devoir d'être un exemple en développant davantage de formes économiques de consommation et de production en terme de ressources naturelles.



Real Audio de l'intervention en plénière du Président Chirac  

Partie 1 | Partie 2 |Partie 3

Photo de droite: le Président français Jacques Chirac intervenant lors de la plénière ce matin

DECLARATIONS PAR LES PAYS OBSERVATEURS, LES OIG, LES ONG ET LES ORGANES DES NATIONS UNIES:  


UNEP Executive Director Klaus Töpfer, urged developed countries to make a prompt start in reducing their emissions under the principle of common but differentiated responsibilities.



Real Audio de l'intervention en plénière du Directeur Exécutif du PNUE Klaus Töpfer

Le DEPARTEMENT AUX AFFAIRES SOCIALES ET ECONOMIQUES DES NATIONS UNIES mit l'accent sur l'importance du maintien des principes plus larges du développement durable au sein des négociations sur le climat, et mit en garde les délégués de ne pas rendre ses discussions trop complexes et techniques pour que ceux qui n'en sont pas partie puissent comprendre le processus.



Real Audio du discours à suivre
Photo de droite: Le Sous-Secrétaire Général des Nations Unies Nitin Desai lors de son intervention en plénière tard cette après-midi


 Le FONDS POUR L'ENVIRONNEMENT MONDIAL (FEM) affirma son engagement à intégrer pleinement les résultats de la CdP dans ses efforts..

Real Audio de l'intervention en plénière de Mohammed El-Ashry du Fond pour l'Environnement Mondial 





Hamdallah Zedan, Secrétaire Exécutif  de la CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE appela les Parties à s'assurer que les activités des LULUCF soient compatibles avec, et soutiennent la préservation de la biodiversité.

Real Audio de l'intervention en plénière de Hamdallah Zedan (Secrétaire Exécutif CDB) 

Ms. Maritta Koch-Weser, de L'UNION DE CONSERVATION MONDIALE (UICN) exprima sa préoccupation quant à la lenteur des négociations.

Real Audio de l'intervention en plénière de Mme Maritta Koch-Weser

Pointe de Presse: 

 Photo (de gauche à droite): Les S�nateurs am�ricains Chuck Hagle (R-Idaho) et Larry Craig (R-Nebraska) ont tenu une conf�rence de presse cette apr�s-midi et apr�s des d�clarations pr�liminaires, et ont r�pondu aux questions des journalistes.

D�clarations du S�nateur Hagel � la presse: http://helix.iisd.org:8080/ramgen/linkages/climate/cop6/7i-craig.rm

D�clarations du S�nateur Craig � la presse: http://helix.iisd.org:8080/ramgen/linkages/climate/cop6/7i-hagel.rm

"Que veulent les Etats-Unis en ce qui concerne les m�canismes?" http://helix.iisd.org:8080/ramgen/linkages/climate/cop6/7i-q1.rm

"Les puits d'absorption sont-ils  une question '�litiste', ou est-ce que les membres de votre circonscription �lectorale en parlent?" http://helix.iisd.org:8080/ramgen/linkages/climate/cop6/7i-q2.rm

"Etant donn� le niveau de doute scientifique entourant les changements climatiques, est-ce que les Etats-Unis devraient �tre impliqu�s dans ces n�gociations?"





Couverture Photo de la CdP-6

<< Back to ENB's COP-6 main page <<

Version fran�aise: BNT
� 2000, IISD. All rights reserved.

| Linkages home | E-Mail |