Linkages logo
La Cinqui�me Conf�rence des Parties de la Convention-Cadre sur les Changements Climatiques
Bonn, Allemagne; 25 octobre - 5 novembre 1999
Ev�nements sp�ciaux de samedi, 30 octobre

Les changements climatiques, le blanchiment du corail et l'avenir des r�cifs coralliens de la plan�te

Greenpeace International a organis� cette manifestation qui a jet� la lumi�re sur les menaces qui p�sent sur les r�cifs coralliens, dues aux changements climatiques. Kevin Jardine, de Greenpeace International, a pr�sent� les conclusions d'une �tude r�cente command�e par Greenpeace, laquelle, utilisant les seuils de temp�rature de blanchiment connus et les projections des temp�ratures de surface de mer r�alis�es gr�ce � des mod�les de circulation g�n�raux exp�riment�s � l'Institut Max Planck et au CSIRO Australien, a conclu que des ph�nom�nes de blanchiment quasi annuels risquaient de se produire dans les syst�mes coralliens les plus importants d'ici 70ans, mais que dans certains des r�cifs les plus vuln�rables, comme ceux de la mer des Cara�bes, le blanchiment risquait de se produire annuellement d'ici 20 ans environ. Jardine souligna que sans action imm�diate visant � r�duire les �missions de GES, le blanchiment annuel est susceptible de causer la disparition de bon nombre de r�cifs, avec des implications �normes pour les �cosyst�mes coralliens du monde, et pour les industries de p�che et de tourisme qui en d�pendent.

Kevin Jardine, Greenpeace International (http://www.greenpeace.org/)
Surangel Whipps, de Palau, lan�a un appel �mouvant pour l'intensification des efforts d'att�nuation des changements climatiques, mettant l'accent sur l'exemple du r�cent blanchiment des r�cifs � Palau et dans les pays insulaires du Pacifique et sur les effets d�vastateurs exerc�s sur les communaut�s locales .

Les perspectives de la Russie dans le domaine de l'�nergie et les implications pour les politiques climatiques et les politiques d'�missions: rapport d'atelier
Le Royal Institute of International Affairs (RIIA), en collaboration avec le Centre for Energy Policy, a parrain� cet �v�nement. Parmi les intervenants: Michael Grubb et Christian Vrolijk, du RIIA, Frank Joshua, de la CNUCED, et Marina Martynova, du Centre Russe des Investissements Ext�rieurs. Christian Vrolijk parla d'un r�cent atelier tenu sur les perspectives de la Russie dans le domaine de l'�nergie et les implications pour les politiques climatiques et les politiques d'�missions. L'atelier aboutit � une am�lioration de la compr�hension des probl�mes et des d�fis pos�s aujourd'hui en Russie dans le domaine de l'�nergie. L'orateur a d�clar� que le probl�me des impay�s et le manque d'investissement dans le secteur doivent �tre trait�s, et qu'autrement, cela risquait d'avoir de graves implications sur l'avenir de la consommation d'�nergie en Russie. Il a en outre affirm� que la demande en la mati�re, qui est actuellement environ 30% au-dessous des niveaux de 1990, sera en 2010, entre 10% au-dessus et 20% au-dessous de ses niveaux actuels. Cela aboutirait � une demande (et des �missions) bien au-dessous des niveaux de 1990, m�me dans l'hypoth�se la plus �lev�e. Marina Martynova et Frank Joshua ont pr�sent� un rapport sur les r�sultats de l'atelier r�gional sur l'�change des droits d'�mission dans les pays en transition �conomiques, tenu en septembre � Moscou. L'objectif de cette r�union �tait d'intensifier la prise de conscience et les �changes d'exp�riences et d'identifier les besoins en mati�re de renforcement des capacit�s. Parmi les sujets trait�s par l'atelier: l'�valuation des exp�riences des initiatives commerciales nationales d'�change de droits d'�mission; les perspectives du d�veloppement d'un syst�me d'�change de droits d'�mission plurilat�ral; les aspects cl�s de la conception de syst�mes d'�change d'allocations et de cr�dits; les strat�gies de l'entr�e au march�; et le r�le des march�s organis�s dans le contr�le des �missions de GES. L'atelier a �galement englob� la simulation d'une situation de march� et une �valuation des besoins des pays en transition �conomique dans le domaine du renforcement des capacit�s en mati�re d'�change des droits d'�mission.

Pour plus d'information, visitez http://www.climate.ru et http://www.riia.org, ou entrez en contact avec Christian Vrolijk, RIIA (gauche), au cvrolijk@riia.org
Frank Joshua, de la CNUCED et Marina Martynova, de la F�d�ration de Russie.

Michael Grubb, RIIA


Inventaires Incertains: Les Implications sur le Protocole de Kyoto

Au cours de cette manifestation organis�e par le 'Verification Research Training Information Centre (VERTIC), Fiona Mullins a abord� les implications de l'incertitude dans le calcul des inventaires de GES sur le Protocole de Kyoto. Fiona Mullins peut �tre contact�e � : Environmental Resources Management, Eaton House, Wallbrook Court, North Hinksey Lane, Oxford Ox2 0QS. E-mail: fxm@ermuk.com

Dans notre pr�sentation RealAudio, Fiona Mullins de l'Environmental Resource Manangement note que la qualit� des donn�es dans les mesures d'�mission nationales variera au plan international en fonction des capacit�s locales disponibles pour la collecte des donn�es. Mullins d�crit comment des qualit�s de donn�es variables peuvent affecter les m�canismes de Kyoto, comment l'�change des droits d'�mission risque d'affecter et /ou d'�tre affect� par la qualit� des donn�es, et propose la pr�vision d'une 'marge de s�curit�' dans la collecte des donn�es et d'une �tude comparative pour les seuls besoins de l'�change des droits d'�mission.

Premi�re Partie             Deuxi�me Partie             Troisi�me Partie


Retour � la page d'acceuil CdP-5 du BNT

�1999, Bulletin des N�gociations de la Terre. Tous droits r�serv�s.