Linkages logo
La Cinqui�me Conf�rence des Parties de la Convention-Cadre sur les Changements Climatiques
Bonn, Allemagne; 25 octobre - 5 novembre 1999
Ev�nements sp�ciaux de vendredi, 29 octobre

Interview accord�e par Ramakrishna

Kilaparti Ramakrishna (au centre), du Wood Holes Research Center, avec Lavanya Rajamani et Peter Doran, du ENB. Au cours d'une interview portant sur un large �ventail de sujet, Ramakrishna a abord� les th�mes des AIJ et du MDP, de respect des obligations, du programme de travail pr�vu d'ici la CdP-6 et des perspectives d'une conclusion probante.

Les d�cisions concernant les AIJ et le MDP

Le programme de travail menant � la CdP-6

Les perspectives de r�ussite de la CdP-6

Le respect des obligations et la proposition du C.I.E.L concernant la mise en place d'un "Compliance Fund"


Comment l'Industrie prend-t-elle les d�cisions en mati�re d'investissement et proc�de-t-elle au transfert des technologies �cologiquement rationnelles

Cette manifestation sp�ciale, organis�e par l'International Energy Agency et le Business and Industry Advisory Committtee de l'OCDE a trait� du r�le important que jouera le transfert des technologies dans la r�alisation des r�ductions d'�missions et l'am�lioration de la participation des pays en transition �conomiques et des pays en d�veloppement dans le processus du d�veloppement durable.

La manifestation a mis en relief les enseignements devant �tre tir�s de l'exp�rience du secteur priv� en mati�re d'investissement dans les pays en d�veloppement et des implications sur la conception du MDP et la concr�tisation du transfert des technologies dans le cadre de la Convention et du Protocole.

Kristi Varangu de l'International Energy Agency a pr�sent� ses commentaires sur l'int�r�t que l'IEA et l'industrie portent aux processus AIJ et MDP, soulignant l'importance de l'implication du secteur priv�, du partage des ressources, et du transfert des technologies.
Klaus Kohlhase du Business and Industry Advisory Committee (BIAC) de l'OCDE, a r�sum� l'implication du secteur priv� dans le transfert des technologies, le maintien de la rationalit� des flux commerciaux, et l'influence des politiques d'emploi, d'environnement, et de d�veloppement durable.
Olivier Appert, EIA
Thomas G. Burns, Chevron Corporation


Les le�ons apprises de la phase pilote des AIJ pour la conception du MDP: les exp�riences v�cus dans les projets men�s dans les pays en d�veloppement

Cet manifestation �tait parrain�e par la d�l�gation Allemande en collaboration avec la Deutsche Gesellschaft f�r Technische Zusammenarbeit (GTZ) et le Wuppertal Institute for Climate, Environment and Energy. Les d�l�gu�s P�ruviens, Patricia Iturregui, Rosa Morales et Alberto Pasco-Font (Conseil National de Environnement) ( ici, � gauche) y ont donn� une pr�sentation sur le programme de renforcement des capacit�s couvert par le PNUD pour les activit�s touchant aux projets MDP, mettant l'accent sur deux projets potentiels entrant dans ce cadre, les chaudi�res et les taxis. Ils ont mis en exergue les crit�res r�gissant la s�lection des projets MDP, notamment les crit�res de d�veloppement durable, ainsi que la s�lection des options en mati�re de mesures d'att�nuation des rejets provenant des chaudi�res et des taxis. Ils ont �voqu� les barri�res financi�res et la r�cession �conomique actuelle comme autant d'obstacle entravant la bonne marche des projets. La pr�sentation a enfin explor� les lignes de base des projets CDM et AJI sous forme de proposition d'�tude comparative entre les �missions des projets CDM/JI et la moyenne des taux d'�mission admise enregistr�e dans le cadre de l'Annexe I par la m�me cat�gorie de projets (multi-project baseline), en vue de calculer les "CER".


Retour � la page d'acceuil CdP-5 du BNT

�1999, Bulletin des N�gociations de la Terre. Tous droits r�serv�s.