Linkages logo
La Cinquième Conférence des Parties de la Convention-Cadre sur les Changements Climatiques
Bonn, Allemagne; 25 octobre - 5 novembre 1999
Evénements spéciaux de mercredi, 27 octobre

 
Des Sorcières mettent en garde contre les signes du réchauffement

Pour mettre le monde en garde contre les conséquences du réchauffement de la planète, le World Wide Fund for Nature a cité cinq "sorcières" Shakespeariennes à comparaître devant la COP-5. "Réduire les émissions de dioxyde de carbone ne relève pas de la magie", a déclaré Lars Georg Jensen, du WWF mais "il existe des solutions pratiques permettant d'éviter le 'double, double, peines et troubles du réchauffement de la planète."

Le World Wide Fund for Nature (WWF) a mis en garde que les propositions concernant l'utilisation des terres, les changements d'utilisation des terres et la foresterie envisagées par certains gouvernements risquaient de permettre aux pays industrialisés d'accroître leurs émissions de GES au lieu de les réduire. Pour avertir le monde des conséquences du réchauffement de la planète le WWF a fait comparaître cinq "sorcières" Shakespearienne à la conférence des Nations Unies, arborant les visages du Président Américain, Clinton, du Président Russe, Yeltsin, du Premier Ministre Japonais, Obuchi, du Chancelier Allemand, Schröder, et du Premier Ministre du Royaume-Uni, Blair. Les sorcières jetaient à pleines brassées des modèles de voitures et de centrales électriques dans un chaudron fumant représentant la planète, et pendant que leur recette destructrice mijotait, ils chantaient à tue-tête les effets du réchauffement de la terre: "Sécheresses, inondations, cyclones. Mort, maladies, destruction." Pour de plus amples détails, visitez http://www.panda.org.

A droite: Andrew Kerr, Public Affairs Manager, de la WWF Climate Change Campaign, récitant Macbeth et répétant 'double, double, peine et trouble' au moment ou les sorcières commence à appliquer recette mortelle.
 

En haut et en bas: Clinton, Yeltsin et Obuchi se préparant à jeter une centrale électrique dans le bouillon.
A gauche: Les sorcières ajoutant à leur bouillon des images d'animaux, de plantes et de paysages qui risquent de disparaître si le réchauffement de la planète devait poursuivre son accélération.
Jennifer Morgan, WWF, dans le role de Clinton

Atelier sur le Renforcement des Capacités

Le PNUD a parrainé une manifestation sur le thème du renforcement des capacités pour les politiques de développement durable et de lutte contre les changements climatiques. L'événement était présidé par John Ashe (Antigua et Barbuda) et les orateurs étaient Thomas B. Johansson (PNUD), Mark Mwandosya (Tanzanie), et Thomas Black Arbelaez (Colombie). Arbelaez devait identifier les contraintes posées à la fois au plan international et au plan national au niveau de la mise en exécution des projets relevant du MDP et parler de la nécessité de mettre en place des approches en matière de renforcement des capacités, permettant de faire face à chacun des facteurs de ces contraintes. Mwandosya a souligner que les programmes de renforcement des capacités doivent avoir pour objectif de susciter le besoin de compter sur soi dans les pays en développement et a affirmer qu'un minimum de cinq ans était nécessaire pour récolter les fruits des ces programmes. L'orateur devait mettre également en exergue l'importance des partenariats avec les pays industrialisés.

Mark Mwandosya (Tanzanie)
Thomas Black Arbelaez, Ministeriat de l'Environnement de la Colombie
Thomas Johansson, UNDP

La Communication en Matière de Changement Climatique - Les Approches Innovantes dans la Communication des Connaissances Scientifiques au Grand Public

La délégation Helvétique a présenté un certain nombre d'outils et de produits innovants destinés à l'amélioration de la compréhension de l'évolution climatique par le grand public. Les orateurs ont parlé des programmes de recherche en cours, de la démonstration on-line des outils de communication, et de l'expérience des utilisateurs. Les présentateurs étaient: Beat Nobs, de la délégation Suisse (Président de la manifestation, ici à droite), SAEFL, Claudia Pahl-Wostl, de l'Institut Fédéral Suisse des Sciences et des Technologies Environnementales (EAWAG), Marin Bussenschutt (bussenschutt@eawag.ch), EAWAG, et Frank Neidhofer, de Sigmaplan.

Les exposés couvraient:

Martin Bussenschutt parlant à Peter Doran à propos de l'approche Suisse
dans la communication en matière de changements climatiques


Les Normes ISO dans l'Atténuation des Changements Climatiques: Un aperçu sur le travail de l'ISO à ce jour

L'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) a organisé une manifestation sous le thème 'ISO standards in climate change mitigation and an overview of ISO's work to date', illustré par des études de cas de mise en application. Ahmad Husseini, du Secrétariat de l'ISO, a donné un aperçu sur l'Organisation, ses procédures et sur ce q'elle est en mesure de faire pour aider à l'atténuation des changements climatiques. L'orateur a exhorté les participants à éviter de réinventer la roue dans le domaine de la gestion environnementale. Des projets pilotes ont été présentés dont: Illumez, un projet de haute efficacité de l'éclairage au Mexique. Un projet de production durable du café rattaché à la chaîne de l'approvisionnement international et tenant compte des liens entre le Costa Rica et les Pays-Bas, a été également décrit (contactez Myrtille G. Danse; e-mail: myrdanse@sol.racsa.co.cr)

Ahmad Husseini
Dr. Larsen présentant le projet Illumez

A gauche: Horacio Peluffo, Chargé des Relations Extérieures, à la CCCC, appréciant un message parvenu à l'occasion de son anniversaire

A droite: Les membres du Secrétariat de la CCCC, Richard Kinley, du Secrétariat de la CdP, Salwa Dallalah, Manager du service de soutien à la Conférence et Michael Zammit Cutajar, Secrétaire Exécutif, levant leurs verres pour célébrer l'anniversaire de leur collègue.


Retour � la page d'acceuil CdP-5 du BNT

�1999, Bulletin des N�gociations de la Terre. Tous droits r�serv�s.