Linkages logo
La Cinqui�me Conf�rence des Parties de la Convention-Cadre sur les Changements Climatiques
Bonn, Allemagne; 25 octobre - 5 novembre 1999
Ev�nements sp�ciaux de mercredi, 27 octobre

 
Des Sorci�res mettent en garde contre les signes du r�chauffement

Pour mettre le monde en garde contre les cons�quences du r�chauffement de la plan�te, le World Wide Fund for Nature a cit� cinq "sorci�res" Shakespeariennes � compara�tre devant la COP-5. "R�duire les �missions de dioxyde de carbone ne rel�ve pas de la magie", a d�clar� Lars Georg Jensen, du WWF mais "il existe des solutions pratiques permettant d'�viter le 'double, double, peines et troubles du r�chauffement de la plan�te."

Le World Wide Fund for Nature (WWF) a mis en garde que les propositions concernant l'utilisation des terres, les changements d'utilisation des terres et la foresterie envisag�es par certains gouvernements risquaient de permettre aux pays industrialis�s d'accro�tre leurs �missions de GES au lieu de les r�duire. Pour avertir le monde des cons�quences du r�chauffement de la plan�te le WWF a fait compara�tre cinq "sorci�res" Shakespearienne � la conf�rence des Nations Unies, arborant les visages du Pr�sident Am�ricain, Clinton, du Pr�sident Russe, Yeltsin, du Premier Ministre Japonais, Obuchi, du Chancelier Allemand, Schr�der, et du Premier Ministre du Royaume-Uni, Blair. Les sorci�res jetaient � pleines brass�es des mod�les de voitures et de centrales �lectriques dans un chaudron fumant repr�sentant la plan�te, et pendant que leur recette destructrice mijotait, ils chantaient � tue-t�te les effets du r�chauffement de la terre: "S�cheresses, inondations, cyclones. Mort, maladies, destruction." Pour de plus amples d�tails, visitez http://www.panda.org.

A droite: Andrew Kerr, Public Affairs Manager, de la WWF Climate Change Campaign, r�citant Macbeth et r�p�tant 'double, double, peine et trouble' au moment ou les sorci�res commence � appliquer recette mortelle.
 

En haut et en bas: Clinton, Yeltsin et Obuchi se pr�parant � jeter une centrale �lectrique dans le bouillon.
A gauche: Les sorci�res ajoutant � leur bouillon des images d'animaux, de plantes et de paysages qui risquent de dispara�tre si le r�chauffement de la plan�te devait poursuivre son acc�l�ration.
Jennifer Morgan, WWF, dans le role de Clinton

Atelier sur le Renforcement des Capacit�s

Le PNUD a parrain� une manifestation sur le th�me du renforcement des capacit�s pour les politiques de d�veloppement durable et de lutte contre les changements climatiques. L'�v�nement �tait pr�sid� par John Ashe (Antigua et Barbuda) et les orateurs �taient Thomas B. Johansson (PNUD), Mark Mwandosya (Tanzanie), et Thomas Black Arbelaez (Colombie). Arbelaez devait identifier les contraintes pos�es � la fois au plan international et au plan national au niveau de la mise en ex�cution des projets relevant du MDP et parler de la n�cessit� de mettre en place des approches en mati�re de renforcement des capacit�s, permettant de faire face � chacun des facteurs de ces contraintes. Mwandosya a souligner que les programmes de renforcement des capacit�s doivent avoir pour objectif de susciter le besoin de compter sur soi dans les pays en d�veloppement et a affirmer qu'un minimum de cinq ans �tait n�cessaire pour r�colter les fruits des ces programmes. L'orateur devait mettre �galement en exergue l'importance des partenariats avec les pays industrialis�s.

Mark Mwandosya (Tanzanie)
Thomas Black Arbelaez, Ministeriat de l'Environnement de la Colombie
Thomas Johansson, UNDP

La Communication en Mati�re de Changement Climatique - Les Approches Innovantes dans la Communication des Connaissances Scientifiques au Grand Public

La d�l�gation Helv�tique a pr�sent� un certain nombre d'outils et de produits innovants destin�s � l'am�lioration de la compr�hension de l'�volution climatique par le grand public. Les orateurs ont parl� des programmes de recherche en cours, de la d�monstration on-line des outils de communication, et de l'exp�rience des utilisateurs. Les pr�sentateurs �taient: Beat Nobs, de la d�l�gation Suisse (Pr�sident de la manifestation, ici � droite), SAEFL, Claudia Pahl-Wostl, de l'Institut F�d�ral Suisse des Sciences et des Technologies Environnementales (EAWAG), Marin Bussenschutt (bussenschutt@eawag.ch), EAWAG, et Frank Neidhofer, de Sigmaplan.

Les expos�s couvraient:

Martin Bussenschutt parlant � Peter Doran � propos de l'approche Suisse
dans la communication en mati�re de changements climatiques


Les Normes ISO dans l'Att�nuation des Changements Climatiques: Un aper�u sur le travail de l'ISO � ce jour

L'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) a organis� une manifestation sous le th�me 'ISO standards in climate change mitigation and an overview of ISO's work to date', illustr� par des �tudes de cas de mise en application. Ahmad Husseini, du Secr�tariat de l'ISO, a donn� un aper�u sur l'Organisation, ses proc�dures et sur ce q'elle est en mesure de faire pour aider � l'att�nuation des changements climatiques. L'orateur a exhort� les participants � �viter de r�inventer la roue dans le domaine de la gestion environnementale. Des projets pilotes ont �t� pr�sent�s dont: Illumez, un projet de haute efficacit� de l'�clairage au Mexique. Un projet de production durable du caf� rattach� � la cha�ne de l'approvisionnement international et tenant compte des liens entre le Costa Rica et les Pays-Bas, a �t� �galement d�crit (contactez Myrtille G. Danse; e-mail: myrdanse@sol.racsa.co.cr)

Ahmad Husseini
Dr. Larsen pr�sentant le projet Illumez

A gauche: Horacio Peluffo, Charg� des Relations Ext�rieures, � la CCCC, appr�ciant un message parvenu � l'occasion de son anniversaire

A droite: Les membres du Secr�tariat de la CCCC, Richard Kinley, du Secr�tariat de la CdP, Salwa Dallalah, Manager du service de soutien � la Conf�rence et Michael Zammit Cutajar, Secr�taire Ex�cutif, levant leurs verres pour c�l�brer l'anniversaire de leur coll�gue.


Retour � la page d'acceuil CdP-5 du BNT

�1999, Bulletin des N�gociations de la Terre. Tous droits r�serv�s.