Linkages logo
La Cinqui�me Conf�rence des Parties de la Convention-Cadre sur les Changements Climatiques
Bonn, Allemagne; 25 octobre - 5 novembre 1999
N�gociations de vendredi, 5 novembre

"L'Humanit� ne nous le pardonnera pas, si nous venions � �chouer" (Le Pr�sident de la CdP-5 de la CCCC)

C'est sur cette mise en garde que le Pr�sident Jan Szyzsko (Pologne) a clos, vendredi, les travaux de la cinqui�me Conf�rence de Parties de la Convention-Cadre sur les Changements Climatique. La Conf�rence avait �t� marqu�e par ce que le Secr�taire Ex�cutif de la CCCC, Michael Zammit Cutajar, a qualifi� "d'ambiance d'optimisme inesp�r�". L'orateur devait pr�ciser que les Parties �taient d�sormais face � leur propre 'Challenge Y2K': nomm�ment, la r�ussite de CdP-6 o� les Parties auront � adopter les d�cisions cl�s mandat�es par le Plan d'Action de Buenos Aires et � passer � une entr�e en vigueur pr�coce du Protocole de Kyoto.

Ministres et autres officiels de 166 gouvernements ont conclu deux semaines de n�gociations centr�es sur des d�cisions importantes et un calendrier pour l'ach�vement des d�tails en suspens du Protocole de Kyoto de 1997, d'ici la CdP-6 pr�vue du 13 au 24 novembre 2000 � La Haye. Plusieurs pays, faisant �cho � l'appel lanc� par le Chancelier Allemand, Gerhard Schr�der, lors de la Pl�ni�re d'ouverture, sont en train de chercher � obtenir une ratification dans les meilleurs d�lais, si possible avant le dixi�me anniversaire du 'Sommet de la Terre' (CNUED) pr�vue en 2002. La communaut� des ONG a, pour sa part, jou� un r�le cl� et un travail de lobbying important aupr�s des gouvernements, � l'int�rieur de leurs pays respectifs et � la CdP, pour l'adoption de la date butoir de 2002. La CdP de La Haye sera pr�c�d�e par deux sessions d'une semaine de pourparlers au sein des deux organes subsidiaires, du 12 au 16 juin et du 11 au 15 septembre. Chacune de ces sessions sera elle-m�me pr�c�d�e d'une semaine de discussions informelles et d'ateliers.

Dans un commentaire, � l'issue de CdP, le Secr�taire Ex�cutif, Zammit Cutajar, a d�clar� que l'atmosph�re politique a �t� bonne - mieux que pr�vue; que l'engagement des ministres � fait la diff�rence et qu'il y a eu quelques d�cisions techniques encourageantes; que le protocole n'entrera en vigueur et ne deviendra juridiquement contraignant qu'apr�s sa ratification par au moins 55 pays, dont des pays industrialis�s Parties repr�sentant au moins 55% du total des �missions des pays industrialis�s. A ce jour, 16 Parties seulement - toutes issues du monde en d�veloppement - ont ratifi� le Protocole. Quatre-vingt-trois pays et l'Union Europ�enne ont entrepris l'�tape initiale d'ajouter leurs signatures � l'accord. .

La CdP-5 reporte les d�cisions concernant le Kazakhstan et la Turquie
Lors de la r�union de cl�ture de la CdP-5, le Pr�sident Jan Szyszko rapporta qu'il n'a pas r�ussi � r�aliser le consensus autour d'un certain nombre de questions en suspens durant les consultations men�es tout au long de la Conf�rence. Parmi les questions non r�solues, l'amendement propos� par le Kazakhstan pour l'adjonction de son nom � la liste des pays vis�s � l'Annexe l. La d�cision a d� �tre report�e, en raison de la r�ticence enregistr�e dans les rangs des Parties � l'�gard de l'id�e de la soumettre au vote � ce stade. Le Kazakhstan prit note des propositions l'invitant � utiliser l'Article 4.2(g) de la CCCC comme approche alternative � la souscription aux engagements de l'Annexe I. Le Pr�sident a d�f�r� �galement la d�cision concernant la proposition de sortir la Turquie des listes figurant dans les Annexes I et II. A droite: Irina Yesserkepova, Scientific and Research Institute for Environment and Climate Monitoring, et Bulat Esekin, National Environment Center for Sustainable Development, Kazakhstan.

La Pl�ni�re de Cl�ture

 

Michael Zammit Cutajar, secr�taire Ex�cutif de la CCCC annon�ant la nomination de Tahar Hadj-Sadok comme Secr�taire Ex�cutif Adjoint et la retraite de Sally Ottone, Assistant Sp�cial aupr�s du Secr�taire Ex�cutif.

Tahar Hadj-Sadok, Secr�taire Ex�cutif Adjoint le la CCCC

Zammit Cutajar avec Sally Ottone, l'Assistant Sp�cial sortant

   

Le Pr�sident de la CdP, Jan Szyszko, cl�turant les travaux de la CdP-5 � 12:50. Dans ses remarques de cl�ture, le Pr�sident a d�clar� que: "l'Humanit� ne nous le pardonnera pas, si nous venions � �chouer."

 


Retour � la page d'acceuil CdP-5 du BNT

�1999, Bulletin des N�gociations de la Terre. Tous droits r�serv�s.