Linkages logo
La Cinquième Conférence des Parties de la Convention-Cadre sur les Changements Climatiques
Bonn, Allemagne; 25 octobre - 5 novembre 1999
Négociations de Mercredi, 3 novembre

MISE-A-JOUR

Les Parties passe à une intensification des préparatifs de la CdP-6 en vue d'une mise œuvre précoce du Protocole de Kyoto
Les délégués participant aux échanges du Segment de Haut Niveau se sont accordés sur la nécessité de maintenir la dynamique politique en vue de concrétiser le mandat décisionnel du Plan d'Action de Buenos Aires d'ici la CdP-6. Au cours d'un dialogue de haut niveau innovant impliquant ministres et autres hauts représentants gouvernementaux, un certain nombre de pays ont souligné le besoin de mesures de soutien pour un programme de travail intensif entre la CdP-5 et la CdP-6. Le Royaume-Uni, le Japon, l'Australie et l'Argentine ont été parmi ceux qui ont plaidé en faveur de nouveaux arrangements pour les travaux intersessions, y compris la facilitation, une Grande Commission et des cellules de travail. John Prescott, Premier Ministre Adjoint du Royaume-Uni (à droite), a également appelé à une 'Déclaration de Bonn.' RealAudio: Le Président de la CdP-6, Szyszko, a invité le Secrétaire de la CdP, Richard Kinley, à lire son projet de décision sur la mise en application du Plan d'Action de Buenos Aires.

RealAudio: Le Président de la CdP-6, Szyszko, a invité le Secrétaire de la CdP, Richard Kinley, à lire son projet de décision sur la mise en application du Plan d'Action de Buenos Aires.

Le SBI et le SBSTA achèvent leurs travaux
Le SBI et le SBSTA ont achevé leurs travaux tard mercredi soir, adoptant des projets de conclusions et de décisions sur certaines des questions les plus contentieuses dans les négociations. Malgré des négociations intenses autour de thème des émissions provenant des fuels utilisés dans le transport international, le SBSTA s'est vu obligé de déférer l'examen des invitations à l'adresse de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (ICAO) et de l'Organisation Maritime Internationale (OMI), a poursuivre leurs efforts d'identification des voies et moyens de limiter ou de réduire les émissions de GES, en tenant compte du Protocole de Kyoto. S'agissant de la question de l'utilisation des terres, modifications intervenues dans l'utilisation des terres et foresterie (LULUCF), les Parties se sont accordées sur un projet de décision endossant le programme de travail et les éléments du processus décisionnel.

Images et RealAudio

Segment de Haut Niveau: Echange de vues

Note: Enregistrements en RealVideo des exposés sont disponibles sur le site web du Secrétariat

Les ministres et autres chefs de délégations ont pris part à une séance d'échange de vues, une nouvelle initiative qui permet aux participants d'engager un dialogue informel. Le matin, les délégués ont planché sur le thème des "Progrès réalisés dans le traitement du problème des changements climatiques: les leçons apprises et les défis à relever."

Klaus Töpfer, Directeur Exécutif du PNUE, Zammit Cutajar, Szyszko et Fjellanger.

L'échange de vues était co-présidé par le Président de la CdP-5, Jan Szyszko, Pologne, (à gauche), et Guro Fjellanger, Ministre de l'Environnement, Norvège (au centre). Richard Kinley, Secrétaire de la CdP est assis à droite.
Jürgen Trittin, Ministre Fédéral de l'Environnement, de la Conservation de la Nature et de la Sécurité Nucléaire, en discussion avec la délégation Japonaise
Zammit Cutajar parlant avec l'Ambassadeur Bagher Assadi, Iran
Svend Auken, Ministre de l'Environnement et de l'Energie, Danemark

Syeda Chowdhury, Ministre de l'Environnement et des Forêts du Bangladesh, a parlé de la dynamique des rapports nord sud, et a mis en relief les besoins particuliers des pays en développement en matière de financement et de transfert des technologies.

Au cours de la session de haut niveau, le nouveau Commissaire Européen de l'Environnement, de la Sécurité Nucléaire et de la Protection Civile, Margot Wallström, a mis en exergue les initiatives Européennes les l'élaboration des politiques et la participation de l'industrie. Wallstrom a également encouragé la collaboration entre les pays post-industrialisés et les pays en transition économiques, en vue des futures tendances de la consommation énergétique, des activités industrielles et des émissions de GES.

Shokong Zhong, Conseiller Spécial chargé des questions environnementales auprès du Ministère Chinois des Affaires Etrangères, a recentré l'attention sur l'esprit de la Convention et a encouragé la poursuite des efforts visant à s'assurer de l'application fidèle de l'intégrité environnementale du Protocole de Kyoto.


Au cours de la séance d'après-midi, les délégués ont examiné "Les voies à venir - promotion de la mise en application du Plan d'Action de Buenos Aires et d'une entrée en vigueur précoce du Protocole de Kyoto." Le débat a donné lieu à un échange vivace sur les nouvelles approches visant à maintenir la dynamique politique et à faciliter une année de préparatifs intenses pour la CdP-6.

John Prescott, Premier Ministre Adjoint, Royaume-Uni, a proposé la promulgation d'une Déclaration de Bonn réaffirmant la volonté politique d'achever les travaux inscrits dans le Plan d'Action de Buenos Aires d'ici la CdP-6.
Frank Loy, Sous-secrétaire d'Etat Américain des Affaires Internationales, et John Prescott, Premier Ministre Adjoint, Royaume-Uni. Les Etats-Unis soutiennent la proposition du Royaume-Uni
Le Japon a suggéré que le Président de la CdP-5, Szyszko, soit investi du pouvoir de désigner un facilitateur spécial pour aider les négociations prévues avant la CdP-6.
Lawrence Kezimbira-Miyingo, Ministre d'Etat chargé de l'Environnement, au Ministère de l'Eau, des Sols et de l'Environnement, en Ouganda, a co-présidé la séance d'échange de vues de l'après-midi
Raul Estrada, ancien pr�sident du Groupe Sp�cial sur le Mandat de Berlin (AGBM)


Retour � la page d'acceuil CdP-5 du BNT

�1999, Bulletin des N�gociations de la Terre. Tous droits r�serv�s.