Linkages logo
La Cinqui�me Conf�rence des Parties de la Convention-Cadre sur les Changements Climatiques
Bonn, Allemagne; 25 octobre - 5 novembre 1999
N�gociations de lundi, 1 novembre

MISE-A-JOUR

Projet de d�cision fixant la tenue de la CdP-6 du 13 au 24 novembre 2000 � La Haye
L'Organe subsidiaire de Mise en �uvre a adopt� un projet de d�cision appelant � l'acceptation de l'offre du Royaume N�erlandais d'accueillir la CdP-6 � La Haye du 13 au 24 novembre prochain. L'an 2000 comprend un programme de r�union particuli�rement charg� pour les Parties, dans leur pr�paration � la CdP qui engendrera probablement les d�cisions et la volont� politique menant � la ratification et � l'�ventuelle entr�e en vigueur du Protocole de Kyoto. Le corps d'opinions en faveur de l'id�e de faire co�ncider l'entr�e en vigueur avec la r�union Rio+10, est de plus en plus important. En haut, � droite: Michael Zammit Cutajar, Secr�taire Ex�cutif de la CCCC; Harald Dovland, Pr�sident du SBSTA et Jan Szyszko, Pr�sident de la CdP-5.

Le programme de l'an 2000 pr�vue dans le projet de d�cision est comme suit:

  • Une semaine de r�unions informelles suivie par la premi�re p�riode sessionnelle du 12 au16 juin
  • Une semaine de r�unions informelles suivie par la seconde p�riode sessionnelle du 12 au16 septembre
  • La troisi�me p�riode sessionnelle i.e. CdP-6, du 13 au 24 novembre.

Le SBSTA transmet un certain nombre de projets de d�cisions � la CdP
Au cours de sa dixi�me r�union, le SBSTA a adopt� un certain nombre de projets de d�cisions pour transmission � la Conf�rence des Parties. Les projets de conclusions et de d�cisions portent sur les th�mes suivants:

  • La recherche et l'observation syst�matique
  • Le processus consultatif sur le transfert des technologies
  • Le transfert des technologies et l'adaptation des littoraux
  • Le transfert des technologies et la coop�ration avec l'OCDE
  • Les questions m�thodologiques
  • La proposition Br�silienne
  • Les outils d'information concernant l'adaptation
  • La coop�ration avec les organisations internationales pertinentes
  • Les questions m�thodologiques, y compris l'estimation du dioxyde de carbone provenant du bois de chauffe

Les consultations sur le transfert des technologies doivent s'�tendre jusqu'� la CdP-6 pour permettre l'int�gration des contributions des ateliers r�gionaux d'Asie et du Pacifique (Philippines) et d'Am�rique Latine qui se tiendront au cours de l'an 2000. Le Pr�sident du SBSTA tiendra des r�unions avec les experts et les repr�sentants des Parties avant le SBSTA-12, pour examiner les progr�s r�alis�s dans le processus de consultation. Il pr�sentera au SBSTA-13, un rapport avec des recommandations sur le cadre pr�liminaire n�cessaire � la prise de mesures significatives et efficaces.

Images et RealAudio

Le Directeur Ex�cutif du FEM, El-Ashry, rencontre les Parties pour un �change informel

Mohamed T. El-Ashry, Directeur Ex�cutif et Pr�sident du Fonds Mondial pour l'Environnement (FEM), a tenu une r�union d'�change informel des vues sur le travail du FEM marqu�e par un ensemble r�ussi de r�ponses aux questions soulev�es par les Parties durant la premi�re semaine des n�gociations de la CdP-5. Les Parties et les ONG ont saisi l'occasion pour questionner El-Ashry sur un large �ventail de sujets, dont la question litigieuse du r�le du FEM au niveau de l'assistance au second round des communications nationales. Pour de plus amples renseignements, visitez le site web du FEM (http://www.gefweb.org/).

Un enregistrement en RealVideo de l'expos� d'El Ashry est disponible sur le site web du Secr�tariat.


Mohamad El-Ashry, CEO du FEM, Michael Zammit Cutajar, Secr�taire Ex�cutif de la CCCC et John Ashe, Pr�sident du SBI

Michael Zammit Cutajar
SBI


Sur les communications des pays non vis�s � l'Annexe I, L'INDE (represente ici par A. Gopinathan) proposa la suppression du paragraphe appelant le GC � examiner les mesures prises ou envisag�es par les Parties dans le cadre de r�alisation de la CCCC.


Mohammad Al Sabban, Arabie Saoudite, d�clara que le programme pr�vu des r�unions intergouvernementaux �tait trop intense et irr�aliste, et poserait des probl�mes pour les pays en voie de d�veloppement.
SBSTA

Maciej Sadowski, Pologne, apr�s son intervention sur les communications nationales

Jos� Romero, Switzerland, Pr�sident des consultations informelles sur le transport international

John Goodman, Nouvelle Zelande

John Drexhage, Canada


M.H. Etayari, Libye


Retour � la page d'acceuil CdP-5 du BNT

�1999, Bulletin des N�gociations de la Terre. Tous droits r�serv�s.