Organes Subsidiaires de la CCCC: SBI-10 et SBSTA-10
HOTEL MARITIM, BONN, ALLEMAGNE
31 mai - 11 juin 1999
Retour � la page d'accueil Bonn'99

Briefing pour le 5 juin

Les n�gociations des organes subsidiaires se poursuivent durant le week-end
En partie � cause de l'alerte � la bombe qui avait eu pour cons�quence, jeudi apr�s-midi, l'abandon des travaux de la conf�rence, les n�gociateurs ont du se retrouver samedi au 4Maritim Hotel' pour tenir des s�ances de travail samedi formelles et informelles. Le Groupe de Travail Conjoint sur le th�me du respect des obligations a conclu son premier tour d'�changes par un accord selon lequel les Parties devront pr�senter leurs suggestions en r�ponse au questionnaire qui leur a �t� distribu� et attendre l'esquisse du programme de travail qui doit �tre �labor�e par les Copr�sidents. Dans un certain nombre d'autres s�ances de travail, les n�gociateurs ont abord� les th�mes de l'U.T.M.U.T.F, de la phase pilote des 'AIJ', et des communications des Parties vis�es et des Parties non vis�es � l'Annexe I.

La lenteur du rythme des n�gociations, � un moment o� les d�l�gations sont face � des questions de plus en plus complexes, commence � pr�occuper bon nombre de participants et d'observateurs. Dans son intervention lors d'un �v�nement sp�cial, Michael Grub, auteur d'une �tude � para�tre sous peu sous l'intitul� "The Kyoto Protocol: A Guide and Assessment (1999)," est all� jusqu'� sugg�rer que la question �mergente de la complexit� risque de peser encore plus lourd dans le processus que celle de la ratification par les Etats-Unis en raison des implications particuli�rement s�rieuses qu'elle pourrait avoir sur la participation des pays en d�veloppement. Le porte-parole du G-77/Chine � rappeler � plus d'une reprise � ses vis-�-vis, � Bonn, que le groupe ne tient pas de r�unions durant les p�riodes intersessions. On croit savoir que la possibilit� de tenir davantage de r�unions informelles pour aider les n�gociateurs � honorer les dates butoirs inscrites dans le Plan d'Action de Buenos Aires, est maintenant activement envisag�e.

Photos and RealAudio du 5 juin

Les n�gociations

John Ashe (Antigua et Barbuda) au fond � gauche, et Jurgen Wenderoth (Allemagne), deuxi�me � partir de la gauche, parmi les d�l�gu�s engag�s dans des �changes informelles dans les halls du 'Maritim Hotel'..

Daniel Reifsnyder (Etats-Unis), Paul Maclons (Afrique du Sud), Pr�sident du Groupe de Contact sur les Communications des Parties non vis�es � l'Annexe I et Maciej Sadowski, Copr�sident du Groupe de Contact du SBSTA sur la question de l'U.T.M.U.T.F.

Maciej Sadowski, Co-President du groupe de ontacte du SBSTA sur l'U.T.M.U.T.F.

Ev�nements sp�ciaux en marge de la conf�rence

La 'Climate Technology Initiative' a organis� une r�union d'information sous l'intitul� "Activit�s Internationales de Collaboration en mati�re de Recherche et de D�veloppement dans le Domaine de l'Energie et de l'Environnement". Divers orateurs devaient y pr�senter un aper�u sur les projets entam�s ou achev�s r�cemment par la CTI, et �tayer les possibilit�s offertes par les perspectives futures de la collaboration internationales.
Pour de plus amples renseignements, consulter: http://www.climatetech.net/

Michael Grubb (� gauche) a donn�, lors de la manifestation organis�e par le Royal Institute of International Affairs, sur la Protocole de Kyoto, un briefing bas� sur les conclusions de sa future publication "The Kyoto Protocol: A Guide and Assesment". M. Grubb est ici avec l'un des auteurs associ�s, Christiaan Vrolijk

.

Michael Grubb r�pondant � une question concernant le Fond d'adaptation du MDP

M. Grubb parlant de la ratification de l'UE et des droits d'�change d'�missions..

Une question sur le rythme des n�gociations et du panier de travail, suivie par la r�ponse de M. Grubb

M. Grubb parlant de la proposition de l'UE concernant le plafonnement de l'utilisation des m�canismes de Kyoto

Le site web du 'Royal Institute of International Affairs': http://www.riia.org/

Divers

 

Aubrey Myer, du 'Global Commons Institute', discutant de la n�cessit�, pour les gouvernements de reconna�tre que les changements climatiques pr�sentes � la fois des opportunit�s et des challenges.

Peter Doran, du ENB, interviewant le Dr Brian G. McConkey (Canada) sur la question de la s�questration, de la mesure et de la v�rification du carbone.

Angela Churie, du ENB, en discussion avec Margaret Mukahanana (Zimbabwe) et Emily Massawa (Kenya).


Retour � la page d'accueil Bonn'99

Earth Negotiations Bulletin, 1999. All rights reserved.