Organes Subsidiaires de la CCCC: SBI-10 et SBSTA-10
HOTEL MARITIM, BONN, ALLEMAGNE
31 mai - 11 juin 1999
Retour à la page d'accueil Bonn'99

Briefing pour le 5 juin

Les négociations des organes subsidiaires se poursuivent durant le week-end
En partie à cause de l'alerte à la bombe qui avait eu pour conséquence, jeudi après-midi, l'abandon des travaux de la conférence, les négociateurs ont du se retrouver samedi au 4Maritim Hotel' pour tenir des séances de travail samedi formelles et informelles. Le Groupe de Travail Conjoint sur le thème du respect des obligations a conclu son premier tour d'échanges par un accord selon lequel les Parties devront présenter leurs suggestions en réponse au questionnaire qui leur a été distribué et attendre l'esquisse du programme de travail qui doit être élaborée par les Coprésidents. Dans un certain nombre d'autres séances de travail, les négociateurs ont abordé les thèmes de l'U.T.M.U.T.F, de la phase pilote des 'AIJ', et des communications des Parties visées et des Parties non visées à l'Annexe I.

La lenteur du rythme des négociations, à un moment où les délégations sont face à des questions de plus en plus complexes, commence à préoccuper bon nombre de participants et d'observateurs. Dans son intervention lors d'un événement spécial, Michael Grub, auteur d'une étude à paraître sous peu sous l'intitulé "The Kyoto Protocol: A Guide and Assessment (1999)," est allé jusqu'à suggérer que la question émergente de la complexité risque de peser encore plus lourd dans le processus que celle de la ratification par les Etats-Unis en raison des implications particulièrement sérieuses qu'elle pourrait avoir sur la participation des pays en développement. Le porte-parole du G-77/Chine à rappeler à plus d'une reprise à ses vis-à-vis, à Bonn, que le groupe ne tient pas de réunions durant les périodes intersessions. On croit savoir que la possibilité de tenir davantage de réunions informelles pour aider les négociateurs à honorer les dates butoirs inscrites dans le Plan d'Action de Buenos Aires, est maintenant activement envisagée.

Photos and RealAudio du 5 juin

Les négociations

John Ashe (Antigua et Barbuda) au fond à gauche, et Jurgen Wenderoth (Allemagne), deuxième à partir de la gauche, parmi les délégués engagés dans des échanges informelles dans les halls du 'Maritim Hotel'..

Daniel Reifsnyder (Etats-Unis), Paul Maclons (Afrique du Sud), Président du Groupe de Contact sur les Communications des Parties non visées à l'Annexe I et Maciej Sadowski, Coprésident du Groupe de Contact du SBSTA sur la question de l'U.T.M.U.T.F.

Maciej Sadowski, Co-President du groupe de ontacte du SBSTA sur l'U.T.M.U.T.F.

Evénements spéciaux en marge de la conférence

La 'Climate Technology Initiative' a organisé une réunion d'information sous l'intitulé "Activités Internationales de Collaboration en matière de Recherche et de Développement dans le Domaine de l'Energie et de l'Environnement". Divers orateurs devaient y présenter un aperçu sur les projets entamés ou achevés récemment par la CTI, et étayer les possibilités offertes par les perspectives futures de la collaboration internationales.
Pour de plus amples renseignements, consulter: http://www.climatetech.net/

Michael Grubb (à gauche) a donné, lors de la manifestation organisée par le Royal Institute of International Affairs, sur la Protocole de Kyoto, un briefing basé sur les conclusions de sa future publication "The Kyoto Protocol: A Guide and Assesment". M. Grubb est ici avec l'un des auteurs associés, Christiaan Vrolijk

.

Michael Grubb répondant à une question concernant le Fond d'adaptation du MDP

M. Grubb parlant de la ratification de l'UE et des droits d'échange d'émissions..

Une question sur le rythme des négociations et du panier de travail, suivie par la réponse de M. Grubb

M. Grubb parlant de la proposition de l'UE concernant le plafonnement de l'utilisation des mécanismes de Kyoto

Le site web du 'Royal Institute of International Affairs': http://www.riia.org/

Divers

 

Aubrey Myer, du 'Global Commons Institute', discutant de la nécessité, pour les gouvernements de reconnaître que les changements climatiques présentes à la fois des opportunités et des challenges.

Peter Doran, du ENB, interviewant le Dr Brian G. McConkey (Canada) sur la question de la séquestration, de la mesure et de la vérification du carbone.

Angela Churie, du ENB, en discussion avec Margaret Mukahanana (Zimbabwe) et Emily Massawa (Kenya).


Retour à la page d'accueil Bonn'99

© Earth Negotiations Bulletin, 1999. All rights reserved.