Linkages logo
WELCOME_ANI.GIF

CdP-4 DE LA CCCC
QUATRIEME REUNION DE LA CONFERENCE DES PARTIES DE LA CONVENTION-CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES
BUENOS AIRES, ARGENTINE
2 - 13  Novembre 1998

ENB logo English version: ENB

Derni�res Nouvelles: Mercredi 4 Nov.

Des mises � jour vous sont apport�es par les membres de l'�quipe du BNT tout au long de la journ�e:

  • Les n�gociateurs ont commenc� � montrer leurs �talages au sujet des m�canismes de souplesse lors d'une r�union conjointe de l'Organe Subsidiaire de Conseil Scientifique et Technologique (SBSTA) et de l'Organe Subsidiaire de Mise en Oeuvre (SBI). Ce qu'on appelle le 'Groupe Parapluie', qui comprend l'Australie, le Canada, l'Islande,le Japon, la Nouvelle Z�lande, la Norv�ge, la F�d�ration de Russie et les Etats-Unis, a pr�par� un papier de position d�taill�, lequel avait �t� �labor� durant les d�liberations qui ont pr�c�d� la CdP-4 le week-end dernier. Le groupe est oppos� � l'id�e d'�tablir un plafond quantitatif. L'UE continue � brandir son engagement fort � l'�gard du point de vue qui voudrait que les m�canismes de souplesse servent uniquement de compl�ment aux efforts domestiques. La Suisse a appel� � la mise en place d'un m�canisme fort pour la conformit� aux r�gles. Un groupe de contact a �t� form� pour faire avancer le d�bat.
  • Le 'Groupe Parapluie' s'est r�uni avec l'UE pour identifier des points de convergence. L'UE a d�j� produit des projets de d�cisions et un projet de programme de travail pour la p�riode qui suit la CdP.
  • En d�pit des divergences sur les questions de compl�mentarit� et et de plafonnement qui continuent � marquer les d�lib�rations officieuses sur le sujet des m�canismes de souplesse, l'UE et le ‘'Groupe Parapluie'’ (Australie, Canada, Japan, Nouvelle Z�lande, Norv�ge, F�d�ration de Russie et Etats-Unis) ont commenc� � se focaliser sur les strat�gies et le timing. Lors d'une r�union informelle � l'heure du d�jeuner, ce mercredi, les deux groupes ont d�couvert qu'ils avaient beaucoup de choses en commun dans leurs propositions pour le programme de travail et ont �t� en mesure de se focaliser sur la strat�gie et le timing de leurs interventions, en gardant un oeil sur les probables r�actions du G-77/Chine et de l'OPEC.

Photos et enregistrements RealAudio des n�gociations du 4 Novembre

Session conjointe du SBSTA et du SBI, mercredi matin

Lors de la r�union conjointe de des Organes Subsidiaires de Conseil Scientifique et Technologique (SBSTA) et de Mise en Oeuvre (SBI) les d�l�gations ont commenc� � �taler leur points de vue sur les m�canismes de flexibilit� du’ Protocole de Kyoto, � savoir l'Ex�cution Conjointe, le M�canisme pour un D�veloppement Propre et l'Echange des Droits d'Emissions. Ils ont �galement fait part de leurs positions concernant la pr�paration d'un plan d'action le travail de suivi sur l'�laboration des r�gles et des lignes directrices qui doivent r�gir ces m�canismes. Un certain nombre de contributions aux d�bats sont rendues ci-apr�s:

raworld.gif (1544 bytes) L'Introduction du Pr�sident Bakary Kante (S�n�gal)

raworld.gif (1544 bytes) Le Pr�sident appelant les d�l�gu�s � pr�senter leurs commentaires; L'Indon�sie est la premi�re � intervenir

raworld.gif (1544 bytes) L'Autriche, au nom de l'UE, fait part de sa position

raworld.gif (1544 bytes) La Suisse lors de son intervention.

raworld.gif (1544 bytes) L'Australie pr�sente son point de vue et discute un document d�crivant les vues pr�liminaires du 'Groupe Parapluie'

raworld.gif (1544 bytes) L'Ouganda intervenant au nom du Groupe Africain

raworld.gif (1544 bytes) Le Japon faisant une intervention

raworld.gif (1544 bytes) Le Canada partage son point de vue

raworld.gif (1544 bytes) Les Etats-Unis d�crivant leur position, reconnaissant qu'il y a une divergence d'opinion entre les participants

raworld.gif (1544 bytes) La Nouvelle Z�lande contribuant � la discussion

Les papiers pr�sent�s � la premi�re r�union du groupe de contact convoqu� mercredi soir par le SBI et le SBSTA:

pdficon.gif (224 bytes) La position de l'UE sur l'Ex�cution Conjointe, avec une proposition de programme de travail

pdficon.gif (224 bytes) Position de l'UE concernant l'Echange des droits d'Emissions, avec une proposition de programme de travail

pdficon.gif (224 bytes) La position de l'UE concernant le M�canisme pour un D�veloppement Propre, avec une proposition de programme de travail

pdficon.gif (224 bytes) La position du 'Groupe Parapluie' sur l'ensemble des M�canismes de Souplesse, avec plan de travail

Les pays ayant intervenu sur le sujet des m�canismes de souplesse, durant la Session Conjointe’ SBSTA/SBI de ce matin:
Click for full-size image Hojesky Helmut, Autriche, parlant au nom de l'UE Click for full-size image L'Ambassadeur Meg McDonald, Australie

 

3us_s.jpg (9037 bytes) L'Ambassadeur Mark Hambley, Etats-Unis uganda_s.jpg (8758 bytes) Philip Gwage, Ouganda, parlant au nom du Groupe Africain
3arg1_s.jpg (8304 bytes) Teresa Vazquez, Argentine 3switz_s.jpg (9057 bytes) Beat Nobs, de l'Office Suisse de l'Environnement,
3flexcon_s.jpg (4610 bytes) Yvo de Boer, Pays-Bas, a co-pr�sid� le groupe de contact sur les m�canismes de souplesse 3contact2_s.jpg (8608 bytes) Les d�l�gu�s se sont r�unis dans un groupe de contact sur les m�canismes de souplesse durant la soir�e

5�me r�union de l'Organe Subsidiaire de Conseil Scientifique et Technologique (SBSTA)

L'ordre du jour de la r�union portait sur plusieurs points r�f�r�s au SBSTA par la pl�ni�re de la Conf�rence des Parties. L'un de ces points �tait celui ayant trait au d�veloppement et au transfert des technologies [Point 4(c) de l'orgre du jour de la CdP]. Queslques-unes des interventions clefs ainsi que les commentaires du Pr�sident sont fournis ci-apr�s:

raworld.gif (1544 bytes) Le Pr�sident Kok Kee Chow (Malaisie) parle, suivi par Abe Haspel, Pr�sident du 'Climate Technology Initiative.'

raworld.gif (1544 bytes) L'Autriche, au nom de l'UE, lors de son intervention.

raworld.gif (1544 bytes) La Chine pr�sentant sa position.


Retour � la page d'entr�e du BNT consacr�e � la CdP-4

bullet PAGE D'ACCUEIL DE LINKAGES bullet LINKAGES: PAGE CLIMAT

Bulletin des N�gociations de la Terre, 1998. Tous droits r�serv�s.