go to IISDnet
CITES CdP-11
Photos et RealAudio du 14 avril
<< retour � la page d'accueil <<
 

Les Comit�s se sont r�unis tout au long de la journ�e. Le Comit� I passa en revue les propositions d'amendement aux Annexes I et II; Le Comit� II a d�battu des esp�ces ligneuses, du commerce des sp�cimens d'ours et de la viande de brousse; et le Comit� du Budget a tenu sa premi�re session officielle pour discuter le budget de l'exercice 2000-01.


LE COMITE DU BUDGET: BUDGET DE L'EXERCICE 2001-2002 ET PLAN A MOYEN TERME 2001-2005
Marzena Jakowska, du Secr�tariat, introduisit le plan budg�taire (Doc. 11.10.3.Rev.1). L'orateur indiqua que les estimations pr�vues pour la premi�re biennale sont sup�rieures � celles approuv� � la CdP-10 en raison de l'amplification du programme de travail n�cessitant un accroissement de 19% du budget pour la couverture des activit�s.

Jim Armstrong, D�put� Secr�taire G�n�ral du CITES (gauche), explica les chiffres contenu dans le budget

Vue de la salle ICAO

Le Pr�sident Stansell ajouta qu'on risquait d'avoir un d�ficit budg�taire en 2003 si les Parties n'augmentaient pas leurs contributions.

Extraits RealAudio


Interview accord�e par la WWF sur le th�me du tigre

Ginette Hemley, Vice-pr�sidente, charg�e de la Conservation des Esp�ces � la WWF, a �voqu� devant Laura Ivers, r�dactrice du ENB, les th�mes suivants:

La situation politique concernant le tigre � la CdP-11 et ce que la WWF esp�re voir se r�aliser

L'action men�e par le WWF sur le terrain en faveur de la pr�servation du tigre

La demande en mati�re de produits d�riv�s du tigre aux Etats-Unis

La mission technique et politique ax�e sur le tigre effectu�e par la CITES et sa recommandation d'appliquer des sanctions commerciales � l'encontre de l'Inde

Les voies et moyens de traiter le manque de ressources consacr�es � la conservation et � la lutte contre le braconnage en Inde, la nature de l'aide apport�e par le WWF, et l'alternative innovante consistant � compenser les villageois des pertes au niveau de leur b�tails caus�es par le tigre


Divers

Willem Wijnstekers, Secr�taire G�n�ral de la CITES (� gauche) parlant avec les d�l�gu�s britanniques Jeremy Bell, Repr�sentant Permanent Adjoint aupr�s du PNUE (au centre) et Andy Tucker, dans la Salle de Conf�rence 1, au cours du d�bat sur la viande de brousse.


DANS LES ALLEES
Ce qui devait �tre un d�bat routinier du Comit� Budg�taire sur le programme biennal � venir de la Convention a tourn� en confusion, l'interpr�tation du Secr�tariat et des d�l�gu�s divergeant sur le point de savoir si la r�solution de la CdP-10 d'accro�tre le budget et, par voie de cons�quence, les contributions des Parties, a, oui ou non, un caract�re contraignant. Certains ont �voqu� la n�cessit� de revoir les engagements budg�taires � la lueur des nouveaux d�veloppements intervenus dans le programme de travail, tr�s charg�, du Secr�tariat et d'�valuer les activit�s pr�vues dans la premi�re phase de son plan � moyen terme. Beaucoup d'intervenant ont d�clar� ne pas pouvoir garantir la mise � disposition de fonds suppl�mentaires pour la couverture des nouveaux postes, au del� de 2002. D'autres ont fait part de leur compr�hension des demandes accrues pour un Secr�tariat plus �tendu et adapt� � l'augmentation des adh�sions � la CITES. M�me si la CITES n'est pas assujetti � la politique de croissance z�ro en vigueur actuellement aux Nations Unies, certains pensent qu'il sera difficile de justifier une augmentation des contributions budg�taires aupr�s de leurs gouvernements.

� 2000, IISD. All rights reserved.


<< retour � la page d'accueil <<

click to top

| Linkages home | E-Mail |