go to IISDnet
CITES CdP-11
Photos et RealAudio du 11 avril
<< retour � la page d'accueil <<
 

Le matin, les d�l�gu�s se sont r�unis en s�ance Pl�ni�re pour poursuivre l'examen des questions strat�giques et administratives et pour entendre lecture des rapports des comit�s. L'apr�s-midi, les Comit�s I et II se sont r�unis pour entamer leurs travaux respectifs. Le Comit� du Budget s'est r�uni en s�ance nocturne.

Pl�ni�re: RAPPORTS DES COMITES

Le Comit� pour les Animaux: Le Pr�sident Robert Jenkins (Australie) pr�senta le rapport du Comit� (Doc. 11.11.1).

Le Comit� pour les Plantes: La Pr�sidente Margarita Clemente (Espagne) pr�senta le rapport du Comit� soulignant les activit�s r�alis�es depuis la CdP-10 (Doc. 11.11.2).
Comit� charg� du Manuel d'Identification: La Pr�sidente Ruth Landolt (Suisse) pr�senta le rapport du Comit� (Doc. 11.11.13). Elle nota que depuis la CdP-10, seule la Suisse � exprim� son int�r�t et a d�sign� des membres du Comit�, et que des contributions ont �t� apport�es par six pays uniquement pour ce qui est de la soumission des donn�es concernant la faune.
Le Comit� Permanent: Le Pr�sident Robert Hepworth (Royaume-Uni) pr�senta le Rapport du Pr�sident (Doc. 11.8). Il identifia les challenges � relever, dont: la r�forme du Secr�tariat; l'application du "Compromis de Harare" de 1997 concernant le commerce de l'ivoire; le traitement du probl�me de l'augmentation du braconnage et de contrebande du tigre; l'�laboration d'un Plan Strat�gique; et le traitement du non respect des obligations dont doivent r�pondre sept Parties.

RealAudio du rapport de M. Hepworth:
Premi�re partie  Deuxi�me partie

Vue de la pleni�re pendant le pr�sentation PowerPoint de Mr. Hepworth.
L'ISLANDE annon�a sa r�cente accession � la CITES et fit part de ses r�serves au sujet de la compatibilit� des insertions faites dans les Annexes avec la Convention. Le repr�sentant souligna par ailleurs que l'inscription des esp�ces de c�tac�s devait �tre bas�e sur des connaissances scientifiques et non sur des motifs d'ordre moral ou �motionnel.

Conf�rence de Presse: Arr�ter le Commerce International du Tigre et de ses Organes

Robert Hepworth, Pr�sident du Comit� Permanent (au fond � gauche), a introduit le rapport de la Mission Technique et de la Mission Politique effectu�es par la CITES aupr�s de l'Inde, du Japon et de la Chine (Doc. 11.30). Le rapport recommande, entre autres, la prise de sanctions � l'�gards de l'Inde pour l'absence de m�canismes d'application des dispositions. .

S.C Sharma, du gouvernement Indien (sur la photo, montrant le rapport), a d�plor� la partialit� du rapport et le manque de ressources financi�res pour la r�alisations des objectifs de la conservation de la faune et de la flore sauvages dans les pays en d�veloppement. Le repr�sentant devait indiquer que 25 � 30 millions de dollars sont d�pens�s chaque ann�e � l'�chelle nationale pour la pr�servation du tigre et que l'export des organes du tigre est interdit depuis plus de 10 ans. Il a affirm� que les recommandations retenues dans le rapport �taient contre-productives et injustifi�es dans le contexte de la CITES.

Willem Wijnstekers, Secr�taire G�n�ral de la CITES (second � partir de la gauche), a not� que l'aide qui sera accord�e � l'Inde dans le futur sera en nature plut�t que financi�re au fins d'�viter l'insuffisance des d�penses qui a pos� probl�me dans le pass�. L'orateur a expliqu� que les sanctions commerciales ont pour objectif d'amener les Parties � mettre en application la CITES et a sugg�r� � l'Inde et � la Chine de mettre en place des unit�s de mise en �uvre. .

John Sellar, Charg� de la Mise en Application de la CITES (rang�e arri�re), a appel� � une meilleure communication entre les Parties sur les saisies d'organes de tigre et a encourag� la mise en place d'une unit� de mise en �uvre sp�ciale, � l'instar de ce qui a �t� fait par le Royaume-Uni. Il a not� que le Japon a manqu� au contr�le des ventes domestiques et que la Chine a besoin d'accro�tre le degr� de sp�cialisation des agents charg�s du contr�le des crimes commis � l'encontre de la faune et de la flore sauvages. Il a appel� chaque Partie � aider � arr�ter les tueries illicites d'animaux sauvages et � en juguler le commerce ill�gal.

� 2000, IISD. All rights reserved.


<< retour � la page d'accueil <<

click to top

| Linkages home | E-Mail |