Couverture quotidienne
sur la toile

 Journée

HTML

PDF*

TXT

9 décembre

10 décembre

11 décembre

12 décembre

 Compte rendu 


  English version
 

Pour visualiser les fichiers PDF, vous aurez besoin de vous procurer d'abord, le logiciel 'Adobe Reader' fourni, à titre gracieux, sur l'Internet
 

Pour pouvoir écouter les enregistrements Real Audio, vous avez besoin du lecteur RealOne Player disponible gratuitement


Troisième réunion du Groupe de travail intersessions, de composition non limitée, chargée d'examiner l'application de l'Article 8(j) et des dispositions connexes de la Convention sur la diversité biologique (CDB)

Montréal, Canada | du 8 au 12 décembre 2003


 
Couverture
quotidienne sur la toile
|Rideau| |Lun 8| |Mar 9| |Mer 10| |Jeu 11| |Ven 12|


Les Faits Marquants de la Journée du mardi 9 décembre 2003



Les délégués près de la troisième réunion du Groupe de travail intersessions, de composition non limitée, chargé de l'examen de l'application de l'Article 8(j) et dispositions connexes, de la Convention sur la diversité biologique (CDB), se sont réunis dans des sessions de sous-groupes de travail, toute la journée. Le sous-groupe de travail I (SGT-I) a planché sur le projet de texte des lignes directrices devant encadrer la conduite des études d'impact culturel, écologique et social. Le sous-groupe de travail II (SGT-II) s'est penché sur les questions des mécanismes participatifs et des technologies de restriction de l'utilisation des ressources génétiques (TRURG). Une brève session Plénière s'est tenue dans l'après-midi pour la revue de l'avancement des travaux.

Photo ci-dessus G-D: La Présidente du SGT-II, Diann Black Layne (Antigua et Barbuda) en discussion avec la Coprésidente du SGT-II, Lucy Mulenkei (Organisation africaine des femmes autochtones) Dan Ogolla et Valerie Normand (CDB).


SOUS-GROUPE DE TRAVAIL I:


La Côte d’Ivoire a requis le traitement des risques tels que ceux posés par les décharges de déchets. Photo ci-dessus: Andre Doh (Côte d'Ivoire).


Le Rwanda a souligné que bon nombre de communautés autochtones et locales ne disposent pas des capacités nécessaires à l'évaluation des effets des projets mis en œuvre sur leurs sites sacrés, leurs terres et leurs eaux. Photo ci-dessus: Suzanne Uwimana (Rwanda)
.



The FIAB a recommandé de traiter les effets des mesures de prévention et d'atténuation sur les modes de vie traditionnels, et les effets sur, et la participation des, femmes. Photo ci-dessus G-D: Les délégués du FIAB, Onel Masardule et Antonieta Castro.


L'UICN a souligné que des procédures d'évaluation exhaustives sont nécessaires pour la facilitation de la participation des communautés autochtones et locales. Photo ci-dessus: Gonzalo Oviedo (UICN).




La Jamaïque a proposé de mener une revue générale des sites sacrés pour éviter au sites non utilisés ou inconnu du public, de subir des dégâts. Photo ci-dessus: Carole Excell (Jamaïque).


Au sujets des seuils de référence, le délégué des Etats-Unis a suggéré de traiter de ce sujet à l'échelon national. Photo ci-dessus: Jeffrey Fisher (Etats-Unis).



L'association russe des peuples autochtones du nord (RAIPON) a recom¬mandé l'insertion d'une liste des participants et l'identification des étapes prévues, dans les évaluations. Photo ci-dessus: Michael Todishev (RAIPON).


Le délégué des Bahamas a suggéré de traiter de la valorisation économique des ressources culturelles. Photo ci-dessus: Stacey Wells-Moultrie (Bahamas).

 


La Suède a suggéré de s'assurer de la pleine participation des communautés touchées, dans les processus décisionnels, y compris dans leur évaluation et leur voies d'appel. Photo ci-dessus: Johan Bodegård (Suède)
.


Le FIAB a proposé l'insertion d'un libellé établissant une distinction entre les effets directs et indirects des projets de développement, et un traitement des effets des espèces aliènes invasives. Photo ci-dessus: Aida Cadiogan et Lourdes Amos (FIAB).

SOUS- GROUPE DE TRAVAIL II:


Le Costa Rica a mis en exergue les différences juridiques entre les concepts de peuples autochtones et de communautés locales, et la nécessité de traiter les questions de représentation. Photo ci-dessus: Donald Rojas (Costa Rica).


L'Ethiopie a déclaré que les questions autochtones varient en fonction des pays, et a noté l'importance de l'amélioration de la prise de conscience des autochtones de leur droits. Photo ci-dessus: Gima Balcha (Ethiopie).



New Zealand did not consider it essential for indigenous and local communities to make application through their government.

 


La Zambie appelé à la traduction et à la simplification du libellé de la CDB de manière à le rendre plus intelligible pour les communautés autochtones et locales. Photo ci-dessus: Davy Siame (Zambie).



Le conseil des peuples autochtones sur le Bio-colonialisme (CPABC) et le FIAB ont apporté leur appui au rapport du GSET et à sa considération dans les meilleurs délais possibles, soulignant que l'essai et la commercialisation des technologies de restriction de l'utilisation des ressources génétiques, posent de sérieuses menaces aux moyens de subsistance des populations autochtones. Photo ci-dessus: Debra Harry (CPABC).


Le Brésil a introduit sa proposition concernant les TRURG, notant que certaines semences 'terminators' peuvent avoir des propriétés médicinales ou autres propriétés précieuses.



Notant qu'il ne peut y prendre part, L'Argentine a fait part de ses r�serve concernant la composition du Groupe sp�cial d'experts technique sur les TRURG. Photo ci(dessus: Viviana Figueroa (FIAB) et Jorge Riaboi (Argentine).


Le R�seau des Femmes Autochtones pour la Biodiversit� a demand� l'insertion de r�f�rences au r�le cl� des femmes autochtones dans la pr�servation et la transmission des savoirs traditionnels. Photo ci-dessus: Le' a Malia Kanehe (R�seau des Femmes Autochtones pour la Biodiversit�).


PLENIERE:


Le Copr�sident du SGT-I John Herity (Canada) a pr�sent� un rapport sur les progr�s accomplis par le Sous-groupe de travail I.


Le Copr�sident du SGT-I, Earl Stevenson (Premi�re Nation Peguis) a demand� aux d�l�gu�s de respecter les trait�s.

 

 


Les Copr�sidentes du SGT-II, Diann Black Layne (Antigua et Barbuda) et Lucy Mulenkei (l'Organisation africaine des femmes autochtones) ont pr�sent� un rapport sur les progr�s accomplis par le Sous-groupe de travail II.


SIGNATURE D'UN ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT DE LA CDB ET LE GOUVERNEMENT DES PAYS-BAS:

Le Gouvernement des Pays-Bas, � travers son minist�re de la coop�ration pour le d�veloppement, a sign� un accord avec le Secr�tariat de la Convention sur la Diversit� Biologique, pour le soutien du programme des �Activit�s du Secr�tariat de la CDB, � avec 1,600,000 Euros.


Albert Moses, du Conseil G�n�ral des Pays-Bas, a pr�sent� l'Accord � Hamdallah Zedan, Secr�taire ex�cutif de la CDB, durant la troisi�me R�union du Groupe de travail sp�cial intersessions sur l'Article 8(j) et les dispositions connexes, de la Convention sur la Diversit� Biologique.

 

Liens

Couverture quotidienne et rapport de synth�se du BNT (HTML, PDF, TEXT) concernant la premi�re r�union du groupe de travail sp�cial, intersessions, de composition non limit�e, sur l'Article 8(j) et les dispositions connexes, de la convention sur la diversit� biologique.
Couverture quotidienne et rapport de synth�se du BNT (HTML, PDF, TEXT) concernant la deuxi�me r�union du groupe de travail sp�cial, intersessions, de composition non limit�e, sur l'Article 8(j) et les dispositions connexes, de la convention sur la diversit� biologique.
Couverture quotidienne et rapport de synth�se du BNT (HTML, PDF, TEXT) concernant l'OSASTT-9 de la CDB.
Couverture quotidienne du BNT de la premi�re r�union du groupe de travail sp�cial, intersessions, de composition non limit�e, sur l'acc�s et le partage des avantages.
Archives du BNT concernant les r�unions de la CDB.
Site de la CDB sur la toile.
Documents officiels de la r�union sur l'Article 8(j) de la CDB.
Couverture quotidienne et rapport de synth�se de SD concernant le 5e Congr�s Mondial de l'UICN sur les Parcs.
Rapport de synth�se de SD concernant la Conf�rence Norv�ge/Nations Unies sur le transfert des technologies et le renforcement des capacit�s.  
Premi�re r�union du CGRFA, agissant en guise de Comit� int�rimaire du Trait� international sur les ressources phytog�n�tiques pour l'alimentation et l'agriculture.
Organisation Mondiale de la Propri�t� Intellectuelle.
Instance Permanente des Nations Unies sur les Questions Autochtones.


| Retour � la Page d'Accueil de 'Linkages' | Visitez IISDnet | Envoyez E-mail au BNT |
� 2003, IIDD. Tous droits r�serv�s.