Linkages home    English version: ENB

La quatri�me session de l'Organe Subsidiaire de Conseil Scientifique, Technique et Technologique
21-25 juin 1999
La premi�re R�union Intersessions sur les Op�rations de la Convention
28-30 juin 1999 -Montr�al, Canada

Briefing: le 25 juin

Les d�l�gu�s pr�s du SBSTTA-4 se sont r�unis en Pl�ni�re pour proc�der � l'adoption de ses d�cisions et rapport. Six d�cisions �labor�es par les deux groupes de travail et trois d�cisions bas�es sur les discussions men�es en Pl�ni�re ont �t� adopt�es. L'un des points de l'ordre du jour, celui des groupes d'experts techniques, a �t� d�f�r� au SBSTTA-5 pour examen approfondi. Les d�l�gu�s ont par ailleurs �tabli les dates et lieu du SBSTTA-5.

Photos et RealAudio du 25 juin

Pl�ni�re de cl�ture du SBSTTA-4
Le Pr�sident du Groupe de Travail I, Martin Uppenbrink (Allemagne), introduit le projet de d�cision n�goci� par son groupe
Zipangani Vokhiwa (Malawi), Pr�sident du Groupe de Travail II, introduit le projet de d�cision n�goci� par son groupe
Edward Hammond, Rural Advancement Foundation International (RAFI), fit part de sa forte pr�occupation concernant le risque de voir l'�chec de l'appel � un moratoire �tablir un cadre favorisant les essais sur terrain et la commercialisation des GURTs.
Sur l'utilisation viable, y compris du tourisme (UNEP/ CBD/SBSTTA/4/L.4), le ZIMBABWE souligna qu'un d�bat exhaustif sur l'utilisation viable doit avoir lieu au prochain SBSTTA.
La NOUVELLE ZELANDE d�clara ne pas pouvoir accepter le paragraphe introductif reconnaissant que n'importe quelle Partie ou gouvernement peut �tablir un moratoire sur les GURTs sans inclure de r�f�rence aux essais sur terrain "non confin�s" et accepta la suggestion du Pr�sident de mentionner ses r�serves dans le rapport final de la r�union.
La NORVEGE d�clara que la recommandation appelant � d�velopper une coop�ration avec les organes scientifiques consultatifs des conventions ayant rapport avec la biodiversit� (UNEP/CBD/SBSTTA/4/ CRP.2) �tait trop restrictive.
Les ETATS-UNIS nota qu'il ne pouvait s'associer � un appel implicite � un moratoire sur les essais ou la commercialisation des GURTs

Sur la recommandation de ne pas approuver les essais sur terrain des GURTs avant que des �tudes scientifiques ne viennent les valider, Le MEXIQUE s'opposa a la proposition de r�introduire la r�f�rence � la s�curit� alimentaire.

Au sujet de l'avancement des programmes de travail retenus pour les domaines th�matiques (UNEP/ CBD/SBSTTA/4/CRP.3), le CANADA proposa de supprimer le paragraphe invitant les Parties � fournir des ressources humaines et autres pour aider le Secr�taire Ex�cutif dans le programme de travail sur la biodiversit� foresti�re. Le CANADA sugg�ra aussi d'ajouter une phrase encourageant le Secr�taire Ex�cutif � pr�senter au SBSTTA- 5, un rapport � ce sujet.
Hamdallah Zedan, Secr�taire Ex�cutif en exercice, nota que les recommandations du SBSTTA-4 aboutissait � un programme de travail plein de d�fis et �tablissait les implications pour les ressources humaines et financi�res du Secr�tariat. L'orateur appela les Parties � mettre � disposition les fonds n�cessaires � rendre possible l'ex�cution du travail..
Le Pr�sident du SBSTTA-4, Zakri Hamid, nota que la r�union a re�u les contributions d'un large �ventail d'acteurs, y compris des organisations internationales, le secteur public et les groupes indig�nes. Il pr�cisa que ces contributions ont fourni une vari�t� de points de vue et ont fait du rapport de la r�union, un processus vivant. En sa qualit� de Pr�sident du SBSTTA-3 et du SBSTTA-4, il indiqua avoir vu l'�volution de l'organe depuis ses d�buts h�sitants jusqu'� la mise en place du centre d'orientation et d'information concernant la biodiversit�.

Retour � notre page d'accueil SBSTTA-4 / ISOC-1

Earth Negotiations Bulletin, 1999. All rights reserved.