go to IISDnet
CITES CdP-11
Photos et RealAudio du 23 mai
<< retour � la page d'accueil <<
 

Septi�me journ�e de la CdP-5, les Groupes de Travail ont �t� en r�union tout au long de la journ�e et une Table Ronde Minist�rielle s'est tenue, le matin, sur le th�me du renforcement des capacit�s en mati�re de mise en �uvre du Protocole de Carthag�ne. Le Groupe de Travail I (GT-I) a planch� sur l'Initiative Mondiale en mati�re de Taxinomie (IMT), la strat�gie mondiale pour la pr�servation des plantes, et les questions en suspens. Le Groupe de Travail II (GT-II) a trait� des �valuations d'impacts, de la responsabilit� et de la compensation, et des questions en suspens. Le GT-1 et le groupe de contact sur l'Article 8(j) ont �galement tenu des s�ances de travail dans la soir�e.


Groupe de travail II : L'INITIATIVE MONDIALE EN MATIERE DE TAXINOMIE
L'AUSTRALIE introduisit un papier officieux incluant: les dates butoirs de la soumission des projets et la d�signation des correspondants nationaux de l'IMT; le M�canisme de Coordination int�rimaire; et le charg� du programme de financement de l'ITM. Beaucoup y apport�rent leur soutien.
Groupe de travail II : LA RESPONSABILITE, L'IMPACT ET LA COMPENSATION

Au sujet de l'�valuation d'impact, l'UE et beaucoup d'autres Etats appel�rent � l'int�gration de la biodiversit� dans les �valuations d'impact environnemental (EIE).

L'INDE appela � des �changes d'informations et au renforcement des capacit�s des pays en d�veloppement.

Les Etats-Unis
ont offert de former les pays en d�veloppement et de proc�der � un �change d'informations sur l'int�gration de la biodiversit� et des m�canismes participatifs dans les processus des EIE

David Pritchard a parl� au nom de BIRDLIFE INTERNATIONAL, de l'Association Internationale pour l'Evaluation d'Impact (AIEI) et du Groupe Scientifique et Technique de la Convention de Ramsar sur l'Evaluation d'Impact Environnemental. L'orateur a d�clar� que ces institutions accueillait favorablement l'�tablissement de liens avec la CDB et l'int�gration des pr�occupations concernant la biodiversit� dans les l�gislations relatives aux EIE. Il a indiqu� par ailleurs que le programme de travail en 12-points, mis en place par l'AIEI, �tait en train de r�aliser des progr�s dans ce domaine et que l'Association a produit un glossaire des termes techniques et un fichier d'experts..

"Deux Microphones, Une Voix"

Le d�l�gu� de l'ETHIOPIE [� gauche] s'est oppos� au report du d�bat et a appuy� l'id�e d'�tablir un groupe technique sur l'�valuation des questions de bios�curit�, de responsabilit� environnementale et d'�valuation d'impact.

Le repr�sentant de la COMMISSION EUROPEENNE [� droite] a approuv�, soulignant la haute priorit� accord�e par l'Europe � la responsabilit� environnementale et � la bios�curit�. L'orateur devait, par ailleurs, mettre en relief la n�cessit� de lancer un processus de n�gociation visant � d�velopper la coh�rence entre l'Article 14 de la CDB, la Convention de B�le et le Protocole de Bios�curit�, de mani�re � ne pas donner lieu � des r�gimes s�par�s en mati�re de responsabilit�.

L'AUSTRALIE a apport� son soutien � l'id�e d'�laborer des lignes directrices et d'�tudes de cas et a souhait� la consid�ration du th�me de responsabilit� environnementale et de compensation � la CdP-7 ou � une date ult�rieure.

Le CANADA a fait part de ses r�serves concernant la faisabilit� de lignes directrices politiques pour l'EIE. L'orateur a indiqu� que le travail doit �tre ax� sur les arrangements int�rimaires pour la mise en �uvre de la bios�curit� et sur les �tudes de cas y aff�rent. Il s'est en outre oppos� � l'�tablissement d'une date ou d'une CdP particuli�re pour le traitement de la question de responsabilit� environnementale.


DANS LES ALLEES
With tentative agreement on a decision for the operations of the Convention, discussions have been focusing on the CBD's effectiveness. Some delegates noted a fragmentation of the CBD's umbrella approach into sectoral activities championed by various Party interest groups, which has hampered issue prioritization, agenda streamlining and GEF guidance. Others noted the CBD's relative youth, stressing the need to establish the basic work programmes first and then to build ecosystem integration into their further elaboration.

� 2000, IISD. All rights reserved.


<< retour � la page d'accueil <<

click to top

| Linkages home | E-Mail |