go to IISDnet
CDB CdP-5
Photos et RealAudio du
<< retour à la page d'accueil <<
 

Seconde journée de la CdP-5 de la CDB, les délégués se sont réunis en séance Plénière, le matin, pour poursuivre leur débat sur le Protocole de Carthagène et pour entendre lecture des rapports du Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM), des Groupes d'Experts sur l'Accès et le Partage des Avantages, sur l'Administration de la Convention et sur le Budget du Fonds Fiduciaire. L'après-midi, le Groupe de Travail I (GT-I) s'est penché sur l'utilisation durable, y compris le tourisme, et sur les mesures incitatives. Le Groupe de Travail II (GT-II) a discuté de l'accès aux ressources génétiques.

PLENIERE
GREENPEACE INTERNATIONAL fit objection à la proposition appelant le secteur privé à apporter son soutien aux efforts fournis dans le domaine du renforcement des capacités.
LE RAPPORT DU FEM: Le SECRETARIAT du FEM introduisit un rapport détaillant les activités du FEM pertinentes à la CDB et qui ont été menées de janvier 1998 à juin 1999 (UNEP/CBD/COP/5/7). L'orateur invita les pays à soumettre leurs propositions concernant, entre autres, les espèces exotiques, la taxinomie, les milieux aquatiques intérieurs, les questions forestières, le MEI, les mesures incitatives et l'accès et le partage des avantages (APA).
LE RAPPORT DU GROUPE D'EXPERTS SUR L'ACCES ET LE PARTAGE DES AVANTAGES: Le COSTA RICA introduisit le rapport du Groupe d'Experts sur l'APA (UNEP/CBD/COP/5/8). Le délégué souligna l'importance de l'échange d'informations et du renforcement des capacités et nota que des conclusions importantes ont été adoptées par le Groupe.
LES RAPPORTS CONCERNANT LES QUESTIONS ADMINISTRATIVES ET BUDGETAIRES: Le Secrétaire Exécutif de la CDB, Hamdallah Zedan, introduisit le rapport sur l'administration de la Convention et le budget du Fonds Fiduciaire de la Convention (UNEP/CBD/COP/5/9), notant que le document fournissait les détails de la situation du budget du Secrétariat de la CdB depuis la CdP-4, des trois fonds fiduciaires, de la mise en œuvre de l'accord du gouvernement hôte et des contributions apportées au fonds fiduciaire volontaire. Au sujet du budget proposé pour la biennale 2001-2002 (UNEP/CBD/COP/5/18 et UNEP/CBD/COP/5/18/Add.1), l'orateur nota que ce dernier englobait les implications financières des nombreuses recommandations adoptées à l'adresse de CdP, par les différentes réunions intersessions, et se basait sur les activités existantes de du Secrétariat. Le délégué des PAYS-BAS encouragea le Secrétariat à optimiser l'utilisation des ressources extérieures de la Convention.
Real Audio: Première partie  Deuxième partie

LE GROUPE DE TRAVAIL I
Le BRESIL a mis en exergue la nécessité: de développer les synergies entre la conservation et l'utilisation durable conformément à l'appel de lancé dans le cadre de l'Article 10 de la CDB; d'impliquer le secteur privé dans l'utilisation durable; de soutenir et de mieux définir l'éco-tourisme durable; et de reporter à plus tard les propositions prématurée appelant à la coordination des initiatives en matière de mesures incitatives.
Nigeria, on behalf of the G-77/CHINA requested inclusion of information on incentive measures in national reports and the establishment of an expert group on incentive measures
Le délégué des PAYS-BAS a apporté son appui au programme de travail conjoint de l'OCDE et de l'UICN dans le domaine des mesures incitatives et a suggéré que la relation entre l'utilisation durable et les incitations soit axée sur des secteurs spécifiques.
TONGA a mis l'accent sur les défis auxquels les petits Etats insulaires en développement se trouvent confrontés dans le domaine des incitations en faveur de l'éco-tourisme durable
Le Bureau du GT-II, présidé par Peter Shei (au fond à gauche) au cours de son travail sur le texte du chapitre consacré à l'utilisation durable.

LE GROUPE DE TRAVAIL II
La Présidente du GT-II, Elaine Fisher (Jamaïque) ouvrit les délibérations sur l'accès aux ressources génétiques, et le Secrétariat introduisit les documents pertinents (UNEP/CBD/COP/5/4, 8 et 21).
INDE mit en relief la nécessité de mettre en place une législation et des mesures de contrôle dans les pays utilisateurs des ressources, pour compléter les mesures juridiques mises en place dans les pays pourvoyeurs de ressources.
NORVEGE nota les connexions avec les débats de la CdP sur l'agrobiodiversité et sur l'Article 8(j) et suggéra l'adoption d'une approche exhaustive permettant à la CDB de jouer un rôle actif dans les autres fora internationaux pertinents.
Le Portugal, au nom de l'UE, a appelé à la création de points focaux nationaux. Le représentant a appuyé par ailleurs la finalisation des négociations autour de l'Engagement International sur les Ressources Phyto-génétiques avant fin 2000, sous forme d'instrument juridique contraignant. .
Le CANADA a souligné la nécessité d'améliorer le flux des bénéfices et de s'assurer que les arrangement dans le domaine de l'APA renforce la conservation in situ
Le BRESIL remit en question l'approche retenue par la FAO et consistant à renégocier l'Engagement Internationale concernant les Ressources Phyto-génétiques (EI), et souhaita voir la question traitée dans le cadre de la CDB.
La SUISSE souligna �galement l'importance d'une large participation sur le d�bats des questions ayant trait aux droits de propri�t� intellectuelle (DPI) et sugg�ra un d�marrage rapide dans l'�tablissement des lignes directrices internationales

DANS LES ALLEES
Alors que les d�l�gu�s entamaient leurs discussions sur l'acc�s aux ressources g�n�tiques, plusieurs d'entre eux devaient noter la question, en cours d'examen, des liens avec d'autres fora internationaux. Certains participants se sont d�clar�s pr�occup�s par la mani�re dont la revue en cours des Accords TRIPS, en particulier ceux ayant trait � la biodiversit�, ainsi que par la mani�re dont la ren�gociation assi�g�e de l'Engagement International, risquaient d'influencer ou d'�tre influenc�es par les d�cisions de la CdP-5.

� 2000, IISD. All rights reserved.


<< retour � la page d'accueil <<

click to top

| Linkages home | E-Mail |