go to IISDnet

SESSION EXTRAORDINAIRE DE L'ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES (PEKIN+5): EGALITE DES SEXES, DEVELOPPEMENT ET PAIX POUR LE 21ème SIECLE NEW YORK
5-9 JIUN 2000

 

Les Faits Saillants de la Journée du Mercredi 7 Juin

Mercredi 7 juin, la Plénière s'est réunie dans la matinée et dans l'après-midi. Le Groupe de Travail I, sur les Chapitres II et III, et le Groupe de Travail II, sur les Chapitres IV, se sont réunis le matin, l'après-midi, dans la soirée et tard dans la nuit, puis dans les premières heures du matin. Des groupes de contact se sont réunis le matin, l'après-midi et en sessions nocturnes pour débattre des paragraphes consacrés aux thèmes de la diversité, des droits humains, de la fillette, de la famille, des conflits armés, et de la mondialisation. Au cours de la Plénière, les orateurs sur le thème de l'évaluation des progrès réalisés dans la mise en œuvre des douze domaines de préoccupation critiques de la PFA inclurent un Vice-Président, trois Vice-Premiers Ministres, vingt et un Ministres et douze Chefs de Délégations. Les déclarations sont disponibles sur l'Internet au: http://www.un.org/ga/webcast/stat.htm

La Princesse Basma Bint Talal de Jordanie (à droite) s'est adressée à la table ronde qui a mis en présence les ONG et les Gouvernements autour du thème "Pour une Citoyenneté Sensible à la Perspective Féminine"

Le Secrétaire Général de l'ONU Kofi Annan lors de sa rencontre avec Festus G. Mogae, Président de la République du Botswana

 

Couverture de la Commission sur le Statut de la Femme agissant comme Comité Préparatoire de Pékin+5

 


 

 


htmlhtml
pdfpdf *
txttxt

* To view PDF files, you will need the free Adobe Acrobat Reader:


Beijing+5
Archives Web

Couverture multimédia de la journée précédente (photos et extraits RealAudio)
5 Juin 6 Juin
7 Juin 8 Juin

 

Archive des Rapports quotidiens  

BNT
Day HTML PDF TXT
Juev
Mer
Mar
Lun

* To listen to RealAudio speeches, you will need to download and install the free RealAudio Player


Negotiations

Photos: Les d�l�gu�es de la R�publique Arabe Syrienne (� gauche) et du Lesotho (� droite)

S'agissant des dispositions discriminatoires existant dans les l�gislations en vigueur , SLAC, l'UE, la LIBYE, SADC, le SOUDAN, CUBA, la TUNISIE et l'EGYPTE accept�rent un libell� appelant � des efforts pour leur suppression d'ici 2005. Le PAKISTAN s'opposa � la r�f�rence et le SOUDAN proposa "aussit�t que possible, et de pr�f�rence d'ici 2005." Le texte fut approuv�. Au sujet de la revue de toutes les l�gislations et de toutes les politiques disponibles pour s'assurer de leur compatibilit� et de leur conformit� aux obligations de la CEDAW et autres instruments internationaux pertinents de droits humains et pour s'assurer que les l�gislation � venir seront ainsi con�ues, un certain nombre de d�l�gations, notamment celles de Libye et du Soudan, ont not� que cela constituait un lourd fardeau pour bon nombre de pays et ont plaid� pour l'adjonction de la locution "le cas �ch�ant." Les d�l�gu�s se sont accord�s sur le 133(m) bis, avec les propositions avanc�es par SLAC incluant la suppression de la r�f�rence � la PFA. Ils ont accept� le 133(m) ter propos� par Cuba, avec des amendements introduits par l'UE dans la r�f�rence au commerce des armes et � l'investissement dans la production et l'acquisition des armes. Dans le 134(a), SLAC, JUSCANZ et l'UE ont r�it�r� leur appui pour le maintien de la r�f�rence � la "libert� d'expression." Le SAINT SIEGE et la LIBYE y firent objection. La r�f�rence resta entre crochets.

Les d�l�gu�es du Soudan et de la Tha�lande

Groupe de Travail I: Le r�dacteur du ENB Gretchen Sidhu parlant avec la repr�sentante de l'Union Europ�enne.


Groupe de Discussion: "Dialogue entre les ONG et les Gouvernements: Pour une Citoyennet� Sensible � la Perspective F�minine"
Les Commission R�gionales des Nations Unies ont organis� un d�bat sur le th�me " Dialogue entre les ONG et les Gouvernements: Pour une Citoyennet� Sensible � la Perspective F�minine." Les participants y ont d�battu, entre autres, du r�le cl� des ONG dans l'impulsion du programme de P�kin, l'am�lioration de la prise de conscience et d�nonciation de la discrimination bas�e sur le sexe. Ils ont soulign� la n�cessit� de prendre en consid�ration la diversit� des diff�rente r�gions et ont not� que s'il est vrai que les gouvernements ont am�lior� le niveau de l'int�r�t port� aux questions ayant trait � la promotion de la femme, depuis P�kin, il n'en est pas moins vrai que la signification de la citoyennet� de la femme a encore besoin d'�tre promue au del� du simple statut vers l'action.

Les oratrices (de gauche � droite): Laura Balbo (Italie), Supartra Masdit (Tha�lande), la Princesse Basma Bint Talal (Jordanie), Danuta Hubner, ECE, Christine Kapalata (Pr�sidente du PrepCom), Winnie Byanyima (Ouganda) et Gina Vargas (P�rou)

Danuta Hubner, Secr�taire Ex�cutive de la Commission Economique Europ�enne (� gauche), a pr�sid� le groupe de discussion. Christine Kapalata, Pr�sidente du Bureau du PrepCom, a d�clar� que les Commissions R�gionales occupaient une place unique pour nouer le dialogue entre les gouvernements et la soci�t� civile. La Princesse Basma Bint Talal de Jordanie (� droite) a parl� de l'�volution du r�le des ONG dans les efforts visant � instaurer la justice sociale. Elle a not� que le dialogue nou� dans le domaine de la promotion de la femme restait sujet � controverse. Laura Balbo, Pr�sidente du Coll�ge des Sociologues Italien (ECE), a soulign� l'importance du dialogue sur la citoyennet� sensible � la perspective f�minine. Elle a donn� un aper�u sur l'action men�e par les ONG en Europe, notamment dans les domaines de la sant�, de l'emploi et de l'immigration au niveau local, et ceux de l'all�gement de la dette, des mines anti-personnel, du d�veloppement et de la coop�ration, au niveau international. Winnie Byanyima, Membre du Parlement Ougandais (ECA), a not� que depuis P�kin, les femmes africaines ont cess� de se penser comme des choses de l'Etat et ont men� leur participation � la vie civique au-del� du simple vote. Supatra Masdit, Ministre Tha� charg�e de l'arsenal national de la promotion de la femme (ESCAP),a d�clar� que les ONG ont jou� un r�le crucial dans la publicit� qu'elles ont faites autour des r�les de la femme dans l'expansion �conomique Asiatique. Gina Vargas, Coordinatrice Latino Am�ricaine du IV Forum des ONG de la Conf�rence Mondiale de P�kin sur les Droits de la Femme (ECLAC), a d�clar� que nonobstant les progr�s r�alis�s, une d�ficience d�mocratique persiste dans les pays d'Am�rique Latine. Elle a mis en relief le paradoxe de la d�mocratie et de la pauvret�.

Economic Commission for Africa (ECA) www.un.org/Depts/eca, Economic Commission for Europe (ECE) www.unece.org, Economic Commission for Latin America and the Caribbean (ECLAC) www.eclac.cl, Economic and Social Commission for Asia and the Pacific (ESCAP) www.unescap.org, and Economic Commission for Western Asia (ESCWA) www.escwa.org.lb




ENB Summary of CSW-44 and the Informal Consultations
Linkages FWCW page
UN Division for the Advancement of Women Beijing +5 Site with official documents and information for participants

Special Events during the Special Session
click to top 

� 2000, IISD. All rights reserved.

| Linkages home | E-Mail |